Titre du poste: Chargé en Chef des Investissements, SNOU

Date de publication: 04-mai-2020

Date de clôture: 03-juin-2020

Lieu d’affectation: Abidjan, Côte d’Ivoire


Objectifs

LA BANQUE :

Créée en 1964, la Banque africaine de développement est la première institution panafricaine de développement, qui œuvre pour la croissance économique et le progrès social en Afrique. Elle compte 80 États membres, dont 54 pays africains (pays membres régionaux) et 26 pays non africains (pays membres non régionaux). Le programme de développement de la Banque vise à fournir l’appui financier et technique aux projets porteurs de transformation qui permettront de réduire sensiblement la pauvreté, grâce à une croissance économique inclusive et durable. En plus de fournir du financement, la Banque est la voix de l’Afrique sur les questions économiques, financières et de développement mondial, un rôle qui a pris une grande importance au regard de l’intégration globale croissante et de l’interconnexion des risques. Pour mieux se concentrer sur les objectifs de la Stratégie décennale (2013-2022) et réaliser un plus grand impact sur le développement, cinq grands domaines (High 5) dans lesquels les interventions devront s’intensifier pour accélérer l’obtention de résultats en Afrique ont été définis, à savoir : l’énergie, l’agro-industrie, l’industrialisation, l’intégration et l’amélioration de la qualité de vie des populations africaines.

LE COMPLEXE :

La Vice-présidence principale (SNVP) est chargée d’apporter son appui au Président dans la gestion quotidienne du Groupe de la Banque, en vue d’atteindre l’objectif stratégique de l’institution et de promouvoir une culture de performance permettant d’harmoniser l’ensemble des processus et systèmes pour produire des résultats à fort impact. SNVP assure un leadership efficace et une coordination exceptionnelle permettant de garantir la mise en œuvre et le suivi des principales décisions institutionnelles, ainsi que l’identification des mesures et des actions correctives nécessaires. La SNVP dirige les discussions de la haute direction, les processus de prise de décision et la mise en œuvre des décisions clés du Conseil et de la Direction. L’unité qui recrute, SNOU, relève de SNVP.

L’UNITÉ QUI RECRUTE :

L’Unité des opérations spéciales (SNOU) fournit une expertise et des services spécialisés pour faire face aux expositions institutionnelles/de projet dues aux prises de participation/prêts en difficulté et improductifs et aide à l’identification et à la gestion des projets à problèmes qui figurent sur la liste de surveillance de la Banque.

SNOU travaille en étroite collaboration avec les départements de gestion de portefeuille et des risques pour planifier, organiser et mettre en œuvre des activités liées à l’identification, la préparation, l’évaluation, la mise en œuvre et la gestion du portefeuille des projets du secteur privé.

SNOU gère des projets menacés présentant un risque de perte pour la Banque et soutient la gestion de portefeuille de projets de coentreprise inscrits sur la liste de surveillance. Restaurer des opérations positives, restructurer les bilans et rééchelonner des prêts pour assainir le ratio de la capacité de service de la dette sont l’issue idéale, avec le retour du projet au sein de la Division de gestion de portefeuille. Mais SNOU peut parvenir à d’autres résultats, comme le versement d’un règlement ponctuel en espèces, la réduction de la dette en actions (rupture des liens avec la Banque avant un retour négatif associé à un échec et à des pertes d’emplois), la garantie de la conversion d’une dette insoutenable excédentaire (afin de préserver la valeur ajoutée de la Banque après des améliorations) ou encore l’application de garanties et la vente d’entreprises ou d’actifs. 

SNOU cherche le juste équilibre entre les solutions à caractère purement commercial et la mission de développement et d’intervention d’ordre social et environnemental de la Banque lors de l’évaluation des stratégies de résolution, tout en gérant la réputation globale de l’institution.

Outre la gestion du portefeuille de projets peu performants, SNOU partage les principaux enseignements tirés de ses activités et sensibilise les équipes de front office aux « signaux d’alerte » afin d’identifier les problèmes et de réagir aux problèmes dès le début, pas uniquement lorsque les projets sont gravement compromis. Cela préserve la Banque, réduit au minimum les prêts improductifs, les arriérés de crédit et les provisions, et aide à améliorer la qualité des investissements à l’entrée.  

LE POSTE :

Le Chargé en chef des investissements doit posséder une expérience considérable dans la réalisation technique de tels projets ainsi que des compétences en leadership pour établir des rapports directs au sein de l’unité, assurer des échanges internes et externes et atteindre des consensus. Le Chargé en chef des investissements représentera le chef de SNOU lorsque cela est nécessaire.

Le Chargé en chef des investissements doit tirer parti des connaissances antérieures des gestionnaires de portefeuille, pouvant devenir des membres temporaires d’une grande valeur au service d’une équipe SNOU taillée sur mesure pour ses projets menacés et ses projets de coentreprise. Toutefois, SNOU doit apporter aussi un nouveau regard et des capacités de réflexion objective pour décider de la meilleure voie à suivre pour les projets peu performants afin de maximiser les recouvrements tout en minimisant les amortissements. Il doit pratiquer et encourager d’autres personnes à diagnostiquer rapidement les situations de détresse et à concevoir et mettre en œuvre une stratégie optimale de réhabilitation et de sortie, mais sans approche uniforme, car chaque projet présente des caractéristiques et des problèmes uniques qui doivent être évalués et résolus.

Le Chargé en chef des investissements peut également être invité de temps à autre à observer le processus d’investissement du Comité du risque de crédit et l’approbation du Conseil d’administration afin de porter son expérience à l’attention de la Banque. Les enseignements tirés d’une carrière axée sur la recherche de solutions aux situations de détresse dans le monde peuvent compléter utilement l’expérience interne des banquiers expérimentés de la BAD.

Le Chargé en chef des investissements doit également représenter la Banque sur le plan professionnel auprès des parties externes, notamment les auditeurs/conseillers/consultants, les représentants du gouvernement, les co-investisseurs, les banques centrales, les régulateurs et également lors des conférences techniques, des IFD et des BMD.

Pour plus d’information, cliquez ici

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *