ONU

Intitulé code d’emploi:           Spécialiste de la gestion des programmes hors classe

Département / Bureau:          Programme des Nations Unies pour l’environnement

Lieu d’affectation:                  NAIROBI

Période de candidature:        29 avril 2020 – 12 juin 2020

Cadre organisationnel

Le Programme des Nations Unies pour l’environnement (PNUE) est l’autorité mondiale de premier plan en matière d’environnement, chargée de définir le programme mondial pour l’environnement, de promouvoir la mise en œuvre cohérente du volet environnement du développement durable au sein du système des Nations Unies et ayant autorité pour défendre la cause de l’environnement mondial. La Division juridique du PNUE collabore avec des organisations internationales et non gouvernementales, des administrations nationales et locales, des entreprises et l’industrie en vue d’élaborer et de mettre en œuvre des politiques, des stratégies et des pratiques moins polluantes et plus sûres, de tenir compte des coûts environnementaux, d’utiliser les ressources naturelles de manière rationnelle, de réduire la pollution et les risques pour les êtres humains et l’environnement et de faciliter l’application des conventions et des accords internationaux. Le poste est à pourvoir au Service ActionOzone Bureau pour l’Afrique de la Division juridique, à Nairobi. Sous la supervision du (de la) Directeur(trice) régional(e) et du (de la) chef du Service ActionOzone, le (la) titulaire s’acquitte des fonctions ci-après :

Responsabilités

A. Coordination générale et mise en œuvre du programme d’aide au respect d’ActionOzone (PAC) en Afrique francophone :
• Faire progresser et diriger le Programme d’aide au respect.

• Consulter régulièrement les États membres de la région concernant des questions relatives au Protocole de Montréal dans le cadre du mandat d’exécution du PNUE.

• Coordonner les projets et services du programme ActionOzone avec tous les pays de la région dans le cadre du mandat du PNUE.

• Assurer la coordination nécessaire avec les autres organisations internationales, régionales et nationales dans la région.

• Préparer et mettre en œuvre les projets et services du Programme d’aide au respect et contribuer à la mobilisation des ressources du Fonds multilatéral.

• Organiser et établir la documentation en vue des réunions et des conférences et établir la version définitive des rapports de réunion afin de les communiquer aux États membres, aux organes directeurs et à d’autres institutions nationales, régionales et internationales intéressées.

• Communiquer aux États membres et aux donateurs les notifications et d’autres informations relatives à la mise en œuvre du Programme d’aide au respect d’ActionOzone en Afrique francophone.

• Assurer la liaison avec les gouvernements, les partenaires du secteur industriel et les organisations internationales afin de veiller à leur contribution aux activités menées au titre du programme ActionOzone.

• Dialoguer avec les ministres chargé(e)s de l’environnement en Afrique francophone au sujet des questions découlant de la Réunion des Parties au Protocole de Montréal et des organes subsidiaires, y compris le Fonds multilatéral et son Comité exécutif.

• Coordonner les activités du programme ActionOzone en Afrique francophone entreprises par l’équipe du Programme d’aide au respect au sein du Bureau régional pour l’Afrique.

• Représenter le programme ActionOzone à l’occasion des réunions régionales et internationales en rapport avec cette question.

• Assurer les fonctions de coordonnateur(trice) pour la collecte et la diffusion des informations relatives au Programme d’aide au respect dans la région.

• Veiller à maintenir le dialogue et la coopération entre les gouvernements de la région.

B. Administration générale du Programme d’aide au respect ActionOzone en Afrique francophone :

• Faire progresser et diriger le programme de travail.

• Coordonner les préparatifs des réunions des représentant(e)s des gouvernements (responsables des services nationaux de l’ozone) dans le cadre du Programme d’aide au respect.

• Lancer et élaborer les politiques, stratégies et directives qui seront présentées aux membres des gouvernements dans le cadre du Programme d’aide au respect.

• Examiner les ressources humaines et financières indispensables à la mise en œuvre du programme et faire des recommandations aux organes directeurs.

• Superviser l’utilisation du Fonds multilatéral en coopération étroite avec le Service du budget et de la gestion du Fonds de l’Office des Nations Unies à Nairobi (PNUE).

• Appliquer les politiques budgétaires du programme ActionOzone et définir les priorités en matière d’allocation budgétaire.

• Surveiller et rendre compte des résultats des activités et des projets, et identifier et traiter les goulets d’étranglement dans la mise en œuvre.

• Aider le (la) Directeur(trice) régional(e), le (la) Chef du programme ActionOzone du PNUE et d’autres responsables d’unités administratives du PNUE à élaborer les politiques, projets et activités.

C. S’acquitter de toutes autres tâches qui pourraient lui être confiées.Compétences

• PROFESSIONALISME : discerner les principaux problèmes, créneaux et risques stratégiques ; définir et faire prévaloir une orientation générale qui emporte l’adhésion de ses collègues ; faire bien comprendre les liens existant entre la stratégie de l’Organisation et les objectifs plus limités du service ; donner une impulsion technique novatrice dans l’exécution ou la supervision des activités de planification, de développement et de gestion des opérations ; savoir négocier et faire preuve de sûreté de jugement ; tirer fierté de son travail et de ses réalisations ; faire preuve de compétence professionnelle et de maîtrise du sujet ; apporter à l’exécution de ses tâches la conscience et le souci d’efficacité voulus pour être en mesure d’honorer les engagements contractés, de tenir les délais impartis et d’obtenir les résultats escomptés ; agir pour des motifs professionnels plutôt que personnels ; persévérer face aux obstacles et aux difficultés ; garder son calme dans les situations de crise; faire preuve de compétence professionnelle et de maîtrise du sujet en matière d’élimination progressive des substances qui appauvrissent la couche d’ozone et de respect du Protocole de Montréal en Afrique francophone.
• ESPRIT D’ÉQUIPE : collaborer avec ses collègues afin d’atteindre les objectifs de l’Organisation ; apprécier à leur juste valeur les idées et la compétence de chacun(e) et être prêt(e) à apprendre de lui (d’elle) ; faire passer l’intérêt de l’équipe avant son avantage personnel ; accepter les décisions finales du groupe et s’y plier, même si elles ne cadrent pas parfaitement avec sa position propre ; partager les réussites de l’équipe et assumer sa part de responsabilité dans ses échecs.
• SOUCI DU CLIENT : considérer tous ceux auxquels est assurée la prestation de services comme des « clients » et chercher à voir les choses de leur point de vue ; établir et maintenir des partenariats productifs avec les clients en gagnant leur confiance et leur respect ; discerner les besoins des clients et trouver les moyens d’y répondre ; suivre l’évolution de la situation des clients, sur les plans tant intérieur qu’extérieur, afin de pouvoir devancer les problèmes ; tenir les clients informés de l’avancement des projets ; tenir les délais pour la livraison des produits ou la prestation des services.
• QUALITÉS DE CHEF : servir de modèle à son entourage ; armer chacun des membres de son équipe des atouts nécessaires pour atteindre les objectifs visés ; s’employer avec dynamisme à mettre au point les stratégies opérationnelles requises ; établir et entretenir des relations très diverses afin de comprendre les besoins et de s’assurer des appuis ; prévoir les conflits et s’efforcer de les résoudre à l’amiable ; s’investir dans le changement et le progrès ; ne pas se cantonner dans le statu quo ; avoir le courage de prendre des positions impopulaires ; prendre l’initiative et la responsabilité de transversaliser la problématique femmes-hommes et d’assurer l’égale participation des femmes et des hommes dans toutes les activités; faire la preuve d’une bonne connaissance des stratégies visant à équilibrer les effectifs féminins et masculins et manifester la volonté d’atteindre cet objectif.
• SUIVI DU COMPORTEMENT PROFESSIONNEL : déléguer les pouvoirs, l’autorité et la compétence requis à ses subordonné(e)s ; veiller à ce que les rôles, les responsabilités et la chaîne hiérarchique soient clairs pour tous (toutes) ; estimer avec précision le temps et les ressources nécessaires pour accomplir une tâche et tirer le meilleur parti des compétences ; suivre l’avancement du travail au regard des échéances ; s’entretenir régulièrement avec ses subordonné(e)s des résultats qu’ils (elles) obtiennent, leur faire savoir comment leur apport est perçu et leur donner les conseils nécessaires ; encourager le risque et soutenir la créativité et l’initiative ; appuyer activement les aspirations professionnelles de ses collaborateur(trice)s ; faire preuve de justice dans la notation.Formation

Diplôme universitaire du niveau du master dans le domaine des sciences environnementales ou de l’ingénierie environnementale ou dans une discipline apparentée. À défaut, diplôme universitaire du premier cycle assorti de deux années supplémentaires d’expérience pertinente.

Pour plus d’information, cliquez ici

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *