ONU

Intitulé code d’emploi:           Enquêteur

Département / Bureau:          Mécanisme d’enquête indépendant pour le Myanmar

Lieu d’affectation:                  OTHER

Période de candidature:        19 mai 2020 – 02 juillet 2020

Cadre organisationnel

Le mandat du Mécanisme d’enquête indépendant pour le Myanmar (ci-après le « Mécanisme ») a été établi par le Conseil des droits de l’homme dans sa résolution 39/2, adoptée le 27 septembre 2018. La création du Mécanisme a été saluée par l’Assemblée générale dans sa résolution 73/264, adoptée le 22 décembre 2018.

Le poste est à pourvoir à la Section de la collecte, de l’analyse et du partage. Le lieu d’affectation reste à préciser. Le (la) titulaire relève du (de la) Chef de la Section.

Responsabilités

Dans les limites des pouvoirs qui lui sont délégués, le (la) titulaire :

¿Contribue à la planification et à l’organisation d’enquêtes portant sur des affaires de crimes internationaux et de violations graves du droit international, du type génocide, crimes contre l’humanité, crimes de guerre et infractions à caractère sexuel et fondées sur le genre ;

¿Participe à des missions sur le terrain afin de recueillir des déclarations de survivants et victimes de crimes internationaux et de violations graves du droit international, dans des environnements hostiles ou dans des conditions difficiles, notamment en ayant recours à des interprètes ;

¿Assure la liaison et la coordination avec d’autres enquêteurs, d’autres membres du Mécanisme et des acteurs extérieurs, notamment des hauts fonctionnaires, des acteurs de la société civile, des organismes des Nations Unies et d’autres partenaires, concernant la collecte d’informations et d’éléments de preuve ;

¿Cherche, trouve, recueille, enregistre et conserve des éléments de preuve en veillant à ce que tous les éléments utiles ou potentiellement utiles soient réunis et mis en sécurité, conformément aux normes du droit international ;

¿Aide au besoin à préparer les éléments de preuve et les dossiers destinés à être utilisés dans le cadre de procédures devant les cours et tribunaux nationaux, régionaux et internationaux ;

¿Établit des rapports d’enquête, des mémoires et des dossiers complets et concis, et y intègre, le cas échéant, des cartes, graphiques, diagrammes, tableaux, images et autres illustrations ;

¿Aide à mettre en place et à coordonner des mesures de protection et d’accompagnement des témoins ;

¿S’acquitte de toutes autres tâches qui pourraient lui être confiées.

Compétences

Professionnalisme : aptitude démontrée à mener des enquêtes pénales vastes et complexes, ainsi qu’à constituer des dossiers ; aptitude à analyser des activités complexes de nature politique, militaire et paramilitaire, et des activités connexes en rapport avec des crimes de guerre, des crimes contre l’humanité, des génocides et, en particulier, des infractions à caractère sexuel et fondées sur le genre ; solide compétence professionnelle en matière d’enquête et aptitude à l’exploiter pour contribuer, en tant que membre d’une équipe, à la production de travaux de qualité ; connaissance et compréhension des théories, des notions et des méthodes propres aux enquêtes pénales ; connaissance générale et pratique des diverses méthodes et sources de recherche, dont les sources numériques ; aptitude à travailler dans un environnement technologique de pointe. Tire fierté de son travail et de ses réalisations ; apporte à l’exécution de ses tâches la conscience et le souci d’efficacité voulus pour être en mesure d’honorer les engagements contractés, de tenir les délais impartis et d’obtenir les résultats escomptés ; agit pour des motifs professionnels plutôt que personnels ; persévère face aux obstacles et aux difficultés ; garde son calme dans les situations de crise. Veille à tenir compte de la question du genre dans tous les domaines et à assurer la participation égale des femmes et des hommes à toutes les activités.

Aptitude à la communication : s’exprime clairement et efficacement, tant oralement que par écrit ; écoute les autres, les comprend bien et donne suite comme il convient ; pose les questions voulues afin d’obtenir des éclaircissements et facilite le dialogue ; adapte le langage, le ton, le style et la présentation au public ciblé ; partage l’information avec tous ceux et toutes celles qu’elle intéresse et tient chacun(e) au courant.

Aptitude à planifier et à organiser : définit clairement des buts compatibles avec les stratégies convenues ; hiérarchise les activités et tâches prioritaires ; modifie les priorités en fonction des besoins ; prévoit suffisamment de temps et de ressources pour mener sa tâche à bien ; tient compte des risques et des imprévus dans la planification ; suit l’exécution des plans et les modifie s’il y a lieu ; tire le meilleur parti du temps disponible.

Formation

Diplôme universitaire de deuxième cycle (master ou équivalent) dans le domaine du droit, du droit international, des enquêtes pénales ou des études policières, ou dans une discipline apparentée. Un diplôme universitaire de premier cycle dans le domaine du droit, des enquêtes pénales ou des études policières, ou dans une discipline apparentée, assorti de deux années supplémentaires d’une expérience pertinente peut être considéré comme un équivalent acceptable. Un diplôme ou une certification officielle en matière d’enquête (obtenu à l’issue d’un programme d’études, d’une formation et d’un examen organisé par une institution publique/nationale chargée de l’application des lois, une école militaire ou de police nationale ou un établissement fédéral ou national de formation au renseignement) est souhaitable.

Expérience professionnelle

Au moins cinq années d’expérience, à des niveaux de responsabilité de plus en plus élevés, de la conduite d’enquêtes pénales sur des affaires concernant des crimes internationaux et des violations graves du droit international, du type génocide, crimes contre l’humanité et crimes de guerre.
Une expérience de la conduite d’enquêtes sur des infractions à caractère sexuel et fondées sur le genre est exigée.
Une expérience de la collecte d’éléments de preuve et de la conduite d’auditions de victimes et de témoins, en particulier de victimes d’infractions à caractère sexuel et fondées sur le genre, est exigée.
Une expérience acquise dans le domaine de la justice pour mineurs est souhaitable.
Une expérience acquise dans une institution publique internationale ou multilatérale est souhaitable.
Une expérience, acquise dans la région du Myanmar, de l’application de la loi ou de la conduite d’enquêtes pénales relatives au conflit est souhaitable.
Une expérience de la conduite d’enquêtes à partir d’informations de source publique est souhaitable.
Une expérience professionnelle acquise dans un environnement technologique de pointe est souhaitable.

Connaissances linguistiques

L’anglais et le français sont les langues de travail du Secrétariat de l’ONU. Pour le poste faisant l’objet du présent avis, la maîtrise (écrite et orale) de l’anglais est indispensable. La connaissance des langues locales du Myanmar est souhaitable.

Méthode d’évaluation

Les candidat(e)s qualifié(e)s pourront être invité(e)s à prendre part à une épreuve d’évaluation et à un entretien axé sur les compétences.

Pour plus d’information,cliquez ici

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *