ONU

Intitulé code d’emploi:           DIRECTOR

Département / Bureau:          Office des Nations Unies à Genève

Lieu d’affectation:                  GENEVA

Période de candidature:        18 mai 2020 – 01 juillet 2020

Cadre organisationnel

Le poste est à pourvoir à la Division de la gestion des conférences (DCM) à Genève. Le (La) Directeur (Directrice) de la Division relève à la fois du (de la) Directeur (Directrice) général(e) de l’Office des Nations Unies à Genève (ONUG) et du (de la) Secrétaire général(e) adjoint(e) chargé(e) du Département de l’Assemblée générale et de la gestion des conférences, compte tenu de leur responsabilité partagée en matière de prestation de services de conférence.

Responsabilités

Sous la supervision générale du (de la) Directeur (Directrice) général(e) de l’ONUG et sous la direction du (de la) Secrétaire général(e) adjoint(e) chargé(e) du Département de l’Assemblée générale et de la gestion des conférences, le(la) titulaire exerce les fonctions suivantes:

Gestion des activités de la Division :
– Guide les activités de la Division en fonction des orientations données par le (la) Secrétaire général(e) adjoint(e) chargé(e) du Département de l’Assemblée générale et de la gestion des conférences en ce qui concerne les stratégies, politiques et méthodes de travail relatives aux services de conférence assurés aux niveaux local et mondial, et la répartition du travail au niveau mondial ;
– Assure la gestion opérationnelle des services de conférence locaux et fournit aux clients des services qui répondent à leurs besoins et leur donnent satisfaction en planifiant les ressources, en gérant les effectifs et en veillant à ce que toutes les entités relevant de son autorité assument leurs responsabilités ;
– Élabore le programme de travail de la Division et veille à ce que les activités programmées soient exécutées en temps voulu en arrêtant les priorités et en allouant les ressources nécessaires dans les limites des pouvoirs que lui délègue et des ressources que lui confie le (la) Secrétaire général(e) adjoint(e) chargé(e) du Département de l’Assemblée générale et de la gestion des conférences;
– Supervise la gestion des activités quotidiennes de la Division ;
– Coordonne les activités de la Division avec celles d’autres entités de l’ONUG et du Département de l’Assemblée générale et de la gestion des conférences, selon les besoins ;
– Communique de manière efficace avec les États Membres, les clients et les autres parties prenantes ;
– Genève étant l’un des hauts lieux de la médiation et des efforts de rétablissement de la paix, que ce soit dans le cadre des mandats du Conseil de sécurité ou dans celui des bons offices du (de la) Secrétaire général(e), le (la) titulaire, agissant au nom du (de la) Directeur (Directrice) de l’ONUG, joue le rôle principal dans la coordination des travaux de planification et de préparation de ces négociations diplomatiques délicates menés par les divisions et les services concernés de l’ONUG, les autorités du pays hôte et les représentant(e)s spéciaux/spéciales compétent(e)s ;
– Établit les propositions relatives au budget-programme et les plans de travail périodiques de la Division en consultation avec le (la) Directeur (Directrice) général(e) et sous la direction du (de la) Secrétaire général(e) adjoint(e) chargé(e) du Département de l’Assemblée générale et de la gestion des conférences ;
– Suit et évalue le respect des délais et des impératifs de qualité, d’efficience et d’efficacité, y compris le respect des normes relatives à la charge de travail et les grands indicateurs de résultats, en tenant dûment compte des objectifs des services de conférence en ce qui concerne l’accessibilité et le respect de l’environnement , et propose des ajustements, selon qu’il convient ;
– Dirige la mise au point et l’exécution de programmes d’innovation ou de gestion du changement dans le cadre du système mondial de gestion intégrée des services de conférence de l’ONU.

Supervision du personnel de la Division :
– Gère, guide, valorise et forme le personnel placé sous sa supervision ;
– Définit et revoit les critères d’appréciation de la performance des fonctionnaires, compte tenu des politiques de gestion des conférences établies par le (la) Secrétaire général(e) adjoint(e) chargé(e) du Département de l’Assemblée générale et de la gestion des conférences pour l’ensemble du Département ;
– Évalue la performance des fonctionnaires et formule des recommandations concernant les affectations et les promotions;
– Revoit les définitions d’emploi pour les mettre en conformité avec les meilleures pratiques de gestion des conférences dégagées au niveau du Département, surveille le fonctionnement du système d’affectation et de promotion et formule des recommandations concernant les recrutements ;
– Favorise le travail en équipe et la communication entre les membres du personnel de la Division, avec les fonctionnaires des services de conférence du Département de l’Assemblée générale et de la gestion des conférences, de l’Office des Nations Unies à Vienne et de l’Office des Nations Unies à Nairobi et avec d’autres unités administratives.

Élaboration de politiques et de procédures relatives aux services de conférence :
– Contribue à l’élaboration, à l’échelle du Département de l’Assemblée générale et de la gestion des conférences, des stratégies et politiques de gestion intégrée des conférences concernant les services de conférence en participant au travaux de divers comités, en établissant des documents sur des questions de politique générale, et, selon les besoins, en conseillant le (la) Secrétaire général(e)e ou le (la) Sous-Secrétaire général(e) chargé(e) du Département de l’Assemblée général et de la gestion des conférences.

Présentations aux organes intergouvernementaux et organes spécialisés :
– Participe à l’élaboration des rapports sur les services de conférence devant être soumis aux organes intergouvernementaux, dont le Comité consultatif pour les questions administratives et budgétaires (CCQAB), le Comité du programme et de la coordination (CPC), le Conseil des droits de l’homme, l’Assemblée générale et d’autres organes directeurs, selon les besoins ;
– Fait rapport aux organes intergouvernementaux, par l’intermédiaire du (de la) Secrétaire général(e) adjoint(e) chargé(e) du Département de l’Assemblée générale et de la gestion des conférences, sur l’exécution du budget et du programme et sur des questions relatives aux services de conférence, selon qu’il convient, en particulier celles qui sont abordées dans les rapports biennaux ou annuels.

Participation à des réunions interinstitutions :
– Supervise l’élaboration de documents relatifs aux politiques touchant les services de conférence qui seront examinés à l’occasion de réunions interinstitutions;
– Participe à des réunions interinstitutions en tant que représentant(e) de l’Organisation des Nations Unies.

Compétences

Professionnalisme : Aptitude à mener une réflexion stratégique et à définir clairement une orientation stratégique ; capacité de gérer et de valoriser le personnel, de diriger des équipes très compétentes et de travailler en coopération ; aptitude à s’acquitter d’un ensemble pluridisciplinaire de tâches et de responsabilités ; intégrité, ouverture et transparence dans les contacts avec toutes les parties prenante ; aptitude à défendre et à expliquer au personnel, à de hauts responsables et aux membres d’organismes intergouvernementaux des points délicats en rapport avec des décisions et des positions essentielles ; aptitude à appliquer les règles, les règlements, les politiques et les directives dans le travail. Tire fierté de son travail et de ses réalisations; fait preuve de compétence professionnelle et de maîtrise du sujet; apporte à l’exécution de ses tâches la conscience et le souci d’efficacité voulus pour être en mesure d’honorer les engagements contractés, de tenir les délais impartis et d’obtenir les résultats escomptés; agit pour des motifs professionnels plutôt que personnels; persévère face aux obstacles et aux difficultés; garde son calme dans les situations de crise.

Aptitude à la communication : s’exprime clairement et efficacement, tant oralement que par écrit; écoute les autres, les comprend bien et donne suite comme il convient; pose les questions voulues afin d’obtenir des éclaircissements et faciliter le dialogue; adapte le langage, le ton, le style et la présentation au public auquel il s’adresse; partage l’information avec tous ceux qu’elle intéresse et tient chacun(e) au courant.

Sens des responsabilités : assume toutes ses responsabilités et honore ses engagements ; livre les produits dont il (elle) a la responsabilité dans les délais et au coût prévus, en se tenant aux normes de qualité ; se conforme aux règles et procédures de l’Organisation ; soutient ses subordonné(e)s, les encadre et assume la responsabilité des tâches qui leur sont déléguées ; prend personnellement la responsabilité de ses propres erreurs et, le cas échéant, de celles de son service.

Qualités de chef : sert de modèle à son entourage; arme chacun des membres de son équipe des atouts nécessaires pour atteindre les objectifs visés; s’emploie avec dynamisme à mettre au point les stratégies opérationnelles requises; établit et entretient des relations très diverses afin de comprendre les besoins de s’assurer des appuis; prévoit les conflits et s’efforce de les résoudre à l’amiable; s’investit dans le changement et le progrès, ne se cantonne pas dans le statu quo; a le courage de prendre des positions impopulaires. Veille à tenir compte de la question du genre dans tous les domaines et à assurer la participation égale des femmes et des hommes à toutes les activités, et donne des directives à cette fin ; fait la preuve d’une bonne connaissance des stratégies visant à équilibrer les effectifs masculins et féminins et manifeste la volonté d’atteindre cet objectif.

Sûreté de jugement/aptitude à décider : discerne les éléments clefs dans les situations complexes et va rapidement au cœur du problème; recueille toute l’information nécessaire avant de prendre une décision; s’interroge sur l’incidence à la fois bénéfique et préjudiciable que les décisions peuvent avoir avant de se déterminer; ne prend de décision qu’après en avoir mesuré les conséquences pour autrui et pour l’Organisation; ne propose de ligne d’action ou ne formule de recommandation qu’en toute connaissance de cause; vérifie les hypothèses en les confrontant aux faits; s’assure que les dispositions qu’il est envisagé de prendre répondent aux besoins explicitement ou implicitement exprimés ; sait prendre des décisions douloureuses quand les circonstances l’exigent.

Formation

Diplôme universitaire de deuxième cycle (master ou équivalent) en administration des entreprises, en administration publique, en gestion, en droit, en sciences sociales, en langue ou dans une discipline apparentée. Un diplôme universitaire de premier cycle assorti de deux années supplémentaires d’une expérience pertinente peut être considéré comme un équivalent acceptable.

Expérience professionnelle

Au moins quinze années d’expérience professionnelle, à des niveaux de responsabilité de plus en plus élevés, dans le domaine de la gestion ou de la prestation de services de conférence ou dans un domaine connexe, dont dix années au moins à l’échelon international.
Une expérience pratique de la planification, de la gestion et de la prestation de services administratifs et de services d’appui aux programmes est requise.
Une expérience de la gestion d’équipes diverses et de ressources financières importantes est requise.
Une expérience avérée de la facilitation des processus intergouvernementaux, de la planification et de la coordination d’activités de médiation et d’initiatives diplomatiques multilatérales relevant des mandats du Conseil de sécurité ou des bons offices du (de la) Secrétaire général(e) est souhaitable.
Une expérience pratique des relations avec le corps diplomatique est souhaitable.
Une expérience de la gestion du changement et de la gestion de programmes dans un cadre complexe et multiculturel est souhaitable.
Une expérience de la gestion de projets complexes pluriannuels et multipartites impliquant la planification, la mise en œuvre, le suivi et l’évaluation au sein des Nations Unies est souhaitable.
Une expérience de la facilitation des processus intergouvernementaux et de la diplomatie multilatérale, ainsi qu’une expérience de la gestion d’un portefeuille de tâches et d’attributions multidisciplinaires est souhaitable.
Une expérience de la gestion des services de conférence d’une grande organisation internationale est un atout.

Connaissances linguistiques

L’anglais et le français sont les langues de travail du Secrétariat de l’ONU. Pour le poste faisant l’objet du présent avis, la maîtrise de l’anglais ou du français et une bonne connaissance pratique de l’autre langue sont indispensables. La connaissance d’une autre langue officielle de l’Organisation est un atout.

Méthode d’évaluation

Les candidat(e)s qualifié(e)s pourront être invité(e)s à prendre part à une épreuve d’évaluation et à un entretien axé sur les compétences. Les connaissances linguistiques seront testées pendant l’évaluation.

Pour plus d’information,cliquez ici

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *