Titre du poste: Chef de Division – Syndications et Cofinancement , FIST1

Date de publication: 13-mai-2020

Date de clôture: 12-juin-2020

Lieu d’affectation: Abidjan, Côte d’Ivoire


Objectifs

 

La Banque :

Créée en 1964, la Banque africaine de développement est la première institution panafricaine de développement qui œuvre pour la croissance économique et le progrès social en Afrique. Elle compte 81 États membres, dont 54 en Afrique (pays membres régionaux).  Le programme de développement de la Banque africaine de développement vise à fournir l’appui financier et technique aux projets porteurs de transformation qui permettront de réduire sensiblement la pauvreté grâce à une croissance économique inclusive et durable en Afrique. Afin de se concentrer au mieux sur les objectifs de la Stratégie décennale (2013-2022) et de réaliser un plus grand impact sur le développement, la Banque a défini pour ses interventions en Afrique, cinq grands domaines (Top 5) à intensifier pour accélérer l’obtention de résultats à savoir: l’énergie, l’agro-industrie, l’industrialisation, l’intégration et l’amélioration de la qualité de vie des populations africaines. La Banque entend constituer une équipe de direction qui pilotera la mise en œuvre efficace de cette vision.

 

Le complexe :

La Vice-présidence chargée des finances contrôle la gestion financière du Groupe de la Banque. Cette responsabilité englobe les activités de trésorerie du Groupe de la Banque, y compris les emprunts sur les marchés des capitaux et les activités de placement ; les fonctions de contrôle, y compris la présentation d’informations financières et l’administration de prêts ; la mobilisation de ressources stratégiques et le renforcement des ressources et instruments financiers non-statutaires ; la gestion globale de l’actif/du passif du Groupe de la Banque.

 

Le département/La division qui recrute :

Le département des syndications et des services financiers techniques au sein du Complexe des finances devra :

  1. Assurer des syndications centralisées pour l’ensemble du Groupe de la Banque, qui concerneront l’ensemble des activités de prêt aux secteurs public et privé et l’ensemble des produits ;
  2. Définir et coordonner l’atteinte des cibles de mobilisation et des indicateurs clés de performance à l’échelle de la Banque ;
  3. Servir de plateforme pour renforcer les capacités institutionnelles pour deux activités connexes, à savoir la gestion du bilan (atténuation des risques pesant sur le portefeuille existant) et les fonctions d’agence qui sont des activités administratives nécessaires pour soutenir une fonction de service à part entière de syndication.

 

Le poste:

Sous la supervision du directeur du département, le chef de division assume les responsabilités globales suivantes :

  1. Positionner la Banque africaine de développement comme l’arrangeur principal des cofinancements syndiqués pour le développement en Afrique ;
  2. Mobiliser les financements auprès de l’ensemble des investisseurs extérieurs – banques commerciales, institutions financières de développement, agences de crédit à l’exportation, fonds de pension, etc. – pour renforcer l’impact du déploiement des fonds propres de la Banque sur le développement ;
  3. Mobiliser des ressources auprès des nombreux partenaires au développement et autres organismes apparentés avec lesquels la Banque africaine de développement entretient des relations permanentes ou avec lesquels des protocoles d’accord ont été signés ;
  4. Intégrer la syndication et le cofinancement dans les opérations, de sorte à ce que la mobilisation des financements extérieurs devienne le modèle opérationnel standard ;
  5. Apporter un appui aux chargés d’investissement et aux chefs de projets pour identifier les possibilités de cofinancement et promouvoir les produits de l’unité auprès des emprunteurs/promoteurs ;
  6. Aider à la structuration et à la tarification des propositions, en fournissant un retour d’information sur la connaissance des marchés ;
  7. Permettre à la Banque de gérer son portefeuille existant d’actifs grâce à des ventes/titrisations secondaires et à tout autre mécanisme d’optimisation du bilan.

Pour plus d’information,cliquez ici

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *