Titre du poste: Chargé(e) Principal(e) des Affaires du Conseil et Secrétaire du Comité des Operations pour L’efficacité du Développement 

Date de publication: 27-mai-2020

Date de clôture: 26-juin-2020

Lieu d’affectation: Abidjan, Côte d’Ivoire

Objectifs

LA BANQUE :

Créée en 1964, la Banque africaine de développement est la première institution panafricaine de développement. Elle a pour mission de promouvoir la croissance économique et le progrès social dans l’ensemble du continent. La Banque compte 81 pays membres, dont 54 pays africains (les pays membres régionaux). Le programme de développement de la Banque vise à fournir l’appui financier et technique aux projets porteurs de transformation qui permettront de réduire sensiblement la pauvreté grâce à une croissance économique inclusive et durable en Afrique. Pour davantage se concentrer sur les objectifs de la Stratégie décennale (2013-2022) et réaliser un plus grand impact sur le développement, cinq grands domaines (High 5), dans lesquels les interventions devront s’intensifier pour accélérer l’obtention de résultats en Afrique ont été identifiés, à savoir : l’énergie, l’agro-industrie, l’industrialisation, l’intégration et l’amélioration de la qualité de vie des populations africaines.

LE COMPLEXE :

Le Président planifie, supervise et gère les activités du Groupe de la Banque. Sous la direction des Conseils d’administration, le Président pilote les affaires de la Banque africaine de développement et du Fonds africain de développement, et gère les opérations et activités conformément aux accords portant création de la Banque africaine de développement et du Fonds africain de développement. Le Président supervise plusieurs départements et unités, notamment le Cabinet du président, le Département de l’évaluation indépendante du développement, le Bureau de l’intégrité et de la lutte contre la corruption, l’Unité de la vérification de la conformité et médiation, le Secrétariat du conseil d’appel des sanctions, le Tribunal administratif, le Bureau de l’auditeur général, la Direction de la gestion des risques du groupe , le Conseil juridique général et services juridiques, le Département de la communication et des relations extérieures, le Bureau de l’intégrité du personnel et de l’éthique et le Bureau du secrétaire général et Secrétariat général..

LE DÉPARTEMENT/LA DIVISION QUI RECRUTE :

Le rôle du Bureau du Secrétaire général et Secrétariat général de la Banque est de faciliter la réalisation des objectifs de la Stratégie décennale de la Banque, des High 5 et du Modèle de développement et de prestation de services en améliorant le processus de prise de décision des instances de gouvernance et en nouant de meilleures relations de travail avec les actionnaires et les pays hôtes de la Banque. Le Bureau du Secrétaire général et Secrétariat général (PSEG) comprend : i) le Bureau immédiat du Secrétaire général qui, outre ses propres attributions, est chargé de gérer la Section de la gestion des documents et des archives et la Section de la gouvernance institutionnelle et des relations avec les actionnaires ; ii) la Division des affaires et des délibérations du Conseil ; iii) la Division du protocole, des privilèges et immunités et des missions diplomatiques ; et iv) la Division des conférences et réunions.  

LE POSTE :

L’objectif global de ce poste est de fournir des services de secrétariat pour les Conseils des gouverneurs, les Conseils d’administration et le Comité des opérations et pour l’efficacité du développement (CODE), en assurant notamment la rédaction, la révision et la traduction des comptes rendus de réunions et en veillant à la bonne organisation des réunions des Conseils d’administration et des Conseils de gouverneurs et de leurs organes subsidiaires.


Fonctions et responsabilités

Sous la supervision et l’orientation du Chef de division, le/la Chargé(e) principal(e) des affaires du Conseil et secrétaire du Comité des opérations et pour l’efficacité du développement devra :

  1. Contribuer à l’efficacité et à l’efficience des Conseils d’administration et des Conseils de gouverneurs, ainsi que du Comité des opérations et pour l’efficacité du développement en améliorant le processus de prise de décisions ;
  2. Aider le président du Comité des opérations et pour l’efficacité du développement dans la préparation et la conduite des réunions et le conseiller sur les questions pertinentes ;
  3. Préparer les documents d’information, les analyses et les recommandations qui seront utilisés par le président et les membres du Comité ;
  4. Coordonner les activités du Comité des opérations et pour l’efficacité du développement ; et gérer la relation entre la Haute direction et les membres du Comité ;
  5. Assurer la couverture des réunions du Comité des opérations et pour l’efficacité du développement, analyser et déterminer les grands axes des discussions et des délibérations, faire ensuite la synthèse et rédiger un résumé succinct des principales décisions et conclusions adoptées ;
  6. Contribuer au renforcement de l’efficacité du Comité des opérations et pour l’efficacité du développement (CODE) en effectuant des recherches et en soumettant des documents portant sur les questions faisant l’objet d’examen ;
  7. Alimenter le Tableau de bord du Conseil et assurer le suivi des recommandations du Comité des opérations et pour l’efficacité du développement ;
  8. Assurer la couverture des réunions pertinentes des Conseils des gouverneurs, analyser et déterminer les grandes lignes des discussions et des délibérations, faire ensuite la synthèse et rédiger les principales décisions et conclusions adoptées ;
  9. Traduire les synthèses et les rapports élaborés au sein du Département ;
  10. Exécuter toute autre tâche requise en fonction des exigences de service.

Critères de sélection

  1. Être titulaire d’au moins un Master ou d’un diplôme équivalent en communication, économie, relations internationales, études du développement, financement du développement, sciences sociales et dans d’autres disciplines connexes pertinentes ;
  2. Justifier d’au moins six (6) années d’expérience professionnelle pertinente acquise dans des organisations similaires ;
  3. Avoir une bonne maîtrise de l’anglais et du français, à l’écrit comme à l’oral ; et avoir de solides compétences avérées en traduction ;
  4.  Avoir une bonne connaissance des institutions, des politiques et des opérations ;
  5. Une expérience du secteur privé constituera un atout supplémentaire ;
  6. Posséder d’excellentes compétences dans l’analyse et la rédaction.

Pour plus d’information,cliquez ici

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *