Titre du poste: Chargé en Chef des Opérations d’intégration Régionale

Date de publication: 09-avr-2020

Date de clôture: 08-mai-2020

Lieu d’affectation: Abidjan, Côte d’Ivoire


Objectifs

LA BANQUE :

Créée en 1964, la Banque africaine de développement est la première institution panafricaine de développement, qui œuvre pour la croissance économique et le progrès social en Afrique. Elle compte 80 États membres, dont 54 pays africains (pays membres régionaux). Le programme de développement de la Banque vise à fournir l’appui financier et technique aux projets porteurs de transformation qui permettront de réduire sensiblement la pauvreté grâce à une croissance économique inclusive et durable. Pour mieux se concentrer sur les objectifs de la Stratégie décennale (2013-2022) et réaliser un plus grand impact sur le développement, cinq grands domaines (High 5) dans lesquels les interventions devront s’intensifier pour accélérer l’obtention de résultats en Afrique ont été définis, à savoir : l’énergie, l’agro-industrie, l’industrialisation, l’intégration et l’amélioration de la qualité de vie des populations africaines. La Banque entend constituer une équipe de direction qui pilotera la mise en œuvre efficace de cette vision.

LE COMPLEXE :

Le Complexe de développement régional, d’intégration et de prestation des services vise principalement à renforcer les capacités régionales et à rapprocher la Banque des régions pour une meilleure prise en charge des activités des clients. Cinq plateformes régionales de développement, d’intégration et de prestation de service dirigées chacune par un Directeur général ont été créées, à savoir : l’Afrique australe, l’Afrique du Nord, l’Afrique de l’Ouest, l’Afrique de l’Est et l’Afrique centrale.

LE DÉPARTEMENT RECRUTEUR :

Le Département de l’intégration régionale assure l’orientation stratégique des programmes de travail relatifs à la priorité « Intégrer l’Afrique » au niveau régional tout en mettant l’accent sur la mise en œuvre au niveau national à travers les Documents de stratégie pays, afin de permettre aux pays membres régionaux de réaliser de meilleurs résultats. Le département collabore étroitement avec les parties prenantes internes (la Banque) et les partenaires externes pour lever les contraintes stratégiques, juridiques, réglementaires et institutionnelles qui entravent l’intégration régionale, le commerce et l’investissement intra-africains. 

Les résultats prévus sont, notamment, l’élimination des barrières tarifaires et non tarifaires, afin de faciliter la circulation des personnes, des biens, des services et des autres facteurs de production. L’approche de la fonction « Intégrer l’Afrique » favorise les programmes de travail analytiques et pratiques qui permettent de réduire les coûts et le temps (durée) des transactions commerciales, d’étendre l’accès au marché dans les pays membres régionaux, de consolider les marchés régionaux plus petits et fragmentés, de faciliter le développement des chaînes de valeur et de renforcer l’industrialisation, les flux d’investissement transfrontaliers et le développement des entreprises africaines.

Les impératifs stratégiques clés comme la facilitation du commerce, le commerce des services, l’investissement direct et l’investissement au niveau des portefeuilles et le partage des produits du savoir, demeurent importants pour lever les contraintes des infrastructures immatérielles, tout en atténuant simultanément les risques au niveau des investissements de la Banque dans l’infrastructure matérielle. Par le biais de partenariats stratégiques, le Groupe de la Banque assure le leadership dans les questions commerciales clés telles que la Zone continentale de libre-échange pour stimuler le commerce et l’investissement intra-africains dans le cadre de la Vision et de l’Agenda 2063 de l’Union africaine.

LE POSTE :

Le cadre stratégique d’intégration régionale (CSIR) 2018-2025 donne l’orientation stratégique qui sous-tend le programme de travail du Bureau de coordination de l’intégration régionale. Les aspirations du CSIR sont les suivantes : i) mettre à contribution les High 5 pour appuyer la Vision 2063 de l’UA ; ii) améliorer la connectivité des infrastructures ; iii) accroître les liens et la connectivité des marchés ; et iv) soutenir l’intégration et l’inclusion financières.

L’objectif du Bureau de coordination de l’intégration régionale est de mettre en œuvre des activités qui soutiennent les réformes réglementaires et stratégiques et le développement des capacités institutionnelles pour assurer la circulation des biens et des services à travers les frontières afin de faciliter l’intégration économique de l’Afrique et le commerce mondial. 

La Banque compte recruter un chargé en chef des opérations d’intégration régionale. Le titulaire du poste devra animer et donner une orientation stratégique au programme d’intégration régionale de la Division, notamment dans les domaines de l’intégration économique et financière régionale et de la connectivité des infrastructures, y compris les services logistiques. Il devra également approfondir le travail d’analyse et de connaissance de l’intégration régionale de la Banque, collaborer avec les pays membres régionaux, les communautés économiques régionales (CER), d’autres organisations internationales et des institutions subsidiaires de l’UA et des CER. Au sein de la Banque, le titulaire du poste assurera un leadership et apportera un soutien technique aux opérations d’infrastructures régionales/transfrontalières et concevra également des outils et des produits du savoir pertinents sur le plan opérationnel.

Pour plus d’information, cliquez ici

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *