INTITULÉ DU POSTEChargé de Programme Principal, Gestion et Planification de Système
GRADEP5
SALAIRE ANNUELUC66, 123.98, USD104, 330.42
STATUTPERMANENT
AGENCE
DÉPARTEMENTBureau de la Vice-présidente
DIRECTIONAlerte Précoce
DIVISIONGestion et Planification de Système
SUPÉRIEUR HIÉRARCHIQUEDirecteur, Alerte Précoce
SUBORDONNÉSCP Administrateur de SystèmeCP Expert en SIG et Cartographie
LIEU DE TRAVAILABUJA, NIGERIA

APERÇU DES TÂCHES

Placé sous l’autorité du Directeur de l’Alerte précoce, le titulaire du poste supervise les fonctions administratives et techniques du système d’alerte précoce. L’alerte précoce est un domaine qui, de par sa nature, exige une compréhension globale des crises/conflits d’origine humaine et naturelle, d’où le caractère pluridisciplinaire des tâches  liées à ce profil.

RÔLE ET RESPONSABILITÉS

·        Mettre au point le système d’alerte précoce, veiller à ce qu’il soit fonctionnel et en assurer quotidiennement l’entretien, avec toutes ses composantes, c’est-à-dire l’équipement, le matériel, les logiciels, les bases de données et les utilisateurs dans tout le réseau ;

·        Conceptualiser, concevoir et planifier des stratégies et des méthodologies d’alerte précoce ;

·        Organiser le travail dans l’ensemble du réseau (siège, mécanismes nationaux, système continental d’alerte précoce) ;

·        Soutenir et renforcer les capacités des autres divisions de la Direction ;

·        Se charger des questions relatives à l’estimation et l’affectation des ressources ;

·        Assurer un suivi efficace et efficient et rendre compte des progrès réalisés ;

·        Analyser les résultats sur la base des éléments factuels obtenus ;

·        Prévoir les tendances futures en matière d’acquisitions liées aux technologies de l’information et à la géo-information ;

·        Veiller à l’entretien de liens de coopération avec les personnes et organisations clés (ONU, UA, communautés régionales, société civile, partenaires au développement) concernées par l’utilisation du système d’alerte précoce ;

·        Assurer une gestion de la qualité conforme aux bonnes pratiques internationales ;

·        Effectuer toutes autres tâches pouvant lui être confiées par le superviseur.

QUALIFICATIONS ET EXPÉRIENCE

·        Être titulaire d’une Maîtrise (ou équivalent) en Gestion de projet, en Économie, en Systèmes d’information géographique, en Technologie de l’information, en Sciences de l’environnement, en Sciences sociales ou dans un domaine similaire, obtenue auprès d’une université reconnue.

·        Justifier de dix (10) années d’expérience avec prise de responsabilité progressive dans le domaine de la sécurité, du désarmement, du règlement des conflits, ainsi que deux (2) années d’expérience professionnelle pertinente au sein d’une organisation internationale et deux (2) années à un poste de supervision ;

·        Avoir une bonne connaissance du cadre d’analyse des conflits de la CEDEAO et des directives du Protocole relatif au Mécanisme de prévention, de gestion, de règlement des conflits, de maintien de la paix et de la sécurité, ainsi que du Protocole additionnel de 2001 relatif à la bonne gouvernance ;

·        Justifier d’une expertise avérée dans la mise en œuvre d’un système d’alerte précoce avec une perspective de genre, y compris la gestion d’un réseau d’alerte précoce ;

·        Justifier d’une expérience dans la planification et la gestion de systèmes et de programmes d’information liés aux crises, dont au moins cinq années d’expérience professionnelle dans le domaine des technologies et des applications de l’information géo-spatiale ;

·        Avoir une parfaite connaissance des conventions nationales, régionales et internationales/autres outils juridiques et politiques ;

·        Avoir la capacité d’entretenir la coopération avec les principales organisations concernées par l’utilisation du système d’alerte précoce et d’évaluer les situations internationales et autres questions de sécurité humaine, notamment en matière de santé publique, d’agriculture et d’environnement, dans la région de l’Afrique de l’Ouest ;

·        Avoir une connaissance avérée des programmes, initiatives, règles et réglementations de la CEDEAO et la capacité de définir des objectifs clairs et cohérents avec les stratégies convenues ;

·        Justifier d’une expérience avérée dans le développement de réseaux et la gestion des connaissances ;

·        Avoir une parfaite connaissance des processus de suivi et évaluation ;

·        Avoir une connaissance avérée des questions liées au développement sectoriel de la région.

LIMITE D’AGE

Etre âgé de moins de 50 ans. Cette disposition ne s’applique pas aux candidats internes.

Pour plus d’informations et postulez, cliquez ici

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *