ONU

Intitulé code d’emploi:     Spécialiste de l’information

Département / Bureau:      Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme

Lieu d’affectation:              GENEVA

Période de candidature:    27 avril 2020 – 10 juin 2020

Cadre organisationnel

Le poste est à pourvoir au Service des politiques, de la planification, du suivi et de l’évaluation de la Direction exécutive et gestion, Haut-Commissariat aux droits de l’homme (HCDH), Genève. Le (la) titulaire relève directement du (de la) Chef du Service des politiques, de la planification, du suivi et de l’évaluation et a pour deuxième notateur (notatrice) le (la) Haut(e)-Commissaire adjoint(e). Il/Elle travaille en étroite collaboration avec le (la) Chef du Bureau exécutif, le (la) Chef de la Section de la communication et le (la) Chef du Service de gestion et d’appui aux programmes.

Responsabilités dans les limites des pouvoirs qui lui sont délégués, le (la) titulaire :

•Améliore les échanges d’informations internes, s’emploie à promouvoir un cadre de travail positif et veille à une bonne communication interne à l’appui des initiatives menées à l’échelle du Bureau ;
•Dirige l’élaboration de pratiques et d’outils novateurs pour les communications internes (y compris l’intranet) et étudie la possibilité de mettre en place de nouveaux outils en ligne au sein du Bureau à Genève et entre les présences sur le terrain, Genève et New York ;
•Dirige la stratégie, la planification, l’élaboration et la mise en œuvre de campagnes de communication (activités de promotion à l’échelle mondiale, programmes d’information destinés à telle ou telle région ou portant sur de vastes sujets ou des questions spécifiques, etc.) ; s’il y a lieu, coopère avec différents départements, fonds et organismes en vue de trouver des moyens de mettre en œuvre des campagnes à l’échelle du système et d’en intégrer le message et les thèmes à tous les événements et produits pertinents ;
•Fournit des avis et des conseils spécialisés aux responsables, aux hauts fonctionnaires et à d’autres fonctionnaires de l’information concernant diverses questions, méthodes et stratégies ; prévoit et résout les problèmes de communication et de relations publiques ;
•Établit des partenariats stratégiques avec les principaux partenaires du système des Nations Unies afin de s’assurer leur concours et d’optimiser l’incidence des activités de promotion ;
•Élabore divers produits d’information à l’appui de grandes campagnes ou en supervise l’élaboration ;
•Rédige des articles complexes à paraître dans des revues, rapports, ouvrages et bulletins d’information internes et revoit les textes établis par des fonctionnaires moins expérimenté(e)s ;
•Évalue les résultats et le retentissement des activités de communication ; rend compte des faits nouveaux, tendances et attitudes concernant l’ONU ;
•Représente le Haut-Commissariat à des réunions et conférences ; donne des conférences et présente des exposés à des groupes au sujet des activités de l’ONU, et plaide en faveur de causes importantes ; organise la couverture médiatique ainsi que des entretiens, des rencontres et des réunions d’information à l’intention des médias ; organise des séminaires, des conférences, des manifestations publiques consacrées à des questions importantes ainsi que des manifestations portant sur les travaux du Haut-Commissariat ;
•Met en place des réseaux d’information ; planifie et supervise la mise à la disposition du public de documents d’information sur l’ONU ; planifie et organise des activités de communication ;
•Aide à assurer le fonctionnement courant du groupe, notamment en concourant à la coordination de ses activités techniques et administratives, en interprétant et en faisant connaître les règles en vigueur, en formulant des conseils sur les questions de procédure, en améliorant les systèmes de présentation des rapports, en répondant à des questions d’ordre opérationnel et administratif, en établissant des projets de budget, en élaborant ou en coordonnant des programmes de formation et en assurant le suivi et l’évaluation des résultats obtenus ;
•Coordonne et dirige, éventuellement, une équipe de fonctionnaires de l’information ou guide et supervise le travail de fonctionnaires moins expérimenté(e)s dans le cadre de certains projets.Compétences

•Professionnalisme : connaissance des différents aspects de l’information et de la communication ; aptitude à traiter un éventail de questions, compte tenu des événements politiques, des attitudes du public et des conditions locales ; aptitude à penser, à élaborer et à mettre en œuvre des campagnes d’information de grande envergure ; aptitude à analyser et à exploiter rapidement diverses informations provenant de sources variées ; aptitude à traiter avec diplomatie des situations délicates auprès des publics visés et à entretenir des relations fructueuses ; aptitude à rédiger divers types de documents de façon claire et concise, ainsi qu’à faire des exposés devant divers auditoires. Tire fierté de son travail et de ses réalisations ; fait preuve de compétence professionnelle et de maîtrise du sujet ; apporte à l’exécution de ses tâches la conscience et le souci d’efficacité voulus pour être en mesure d’honorer les engagements contractés, de tenir les délais impartis et d’obtenir les résultats escomptés ; agit pour des motifs professionnels plutôt que personnels ; persévère face aux obstacles et aux difficultés ; garde son calme dans les situations de crise. Veille à tenir compte de la question du genre dans tous les domaines et à assurer la participation égale des femmes et des hommes à toutes les activités.

•Aptitude à la communication : s’exprime clairement et efficacement, tant oralement que par écrit ; écoute les autres, les comprend bien et donne suite comme il convient ; pose les questions voulues afin d’obtenir des éclaircissements et facilite le dialogue ; adapte le langage, le ton, le style et la présentation au public ciblé ; partage l’information avec tous ceux et toutes celles qu’elle intéresse et tient chacun(e) au courant.

•Créativité : s’emploie activement à améliorer les programmes ou services ; propose des solutions novatrices afin de résoudre les problèmes ou de répondre aux besoins des clients ; promeut des idées nouvelles et amène autrui à s’y intéresser ; prend des risques calculés en misant sur des formules qui sortent de l’ordinaire ; ose ne pas suivre les sentiers battus ; s’intéresse aux idées et aux démarches nouvelles ; n’est pas prisonnier/prisonnière des opinions et solutions toutes faites.Formation

Diplôme universitaire de deuxième cycle (master ou équivalent) dans le domaine de la communication, du journalisme, des relations internationales ou de l’administration publique, ou dans une discipline apparentée. Un diplôme universitaire de premier cycle assorti de deux années supplémentaires d’une expérience pertinente peut être considéré comme un équivalent acceptable.Expérience professionnelle

Au moins sept années d’expérience, à des niveaux de responsabilité de plus en plus élevés, dans le domaine de l’information, du journalisme, des relations internationales ou de l’administration publique, ou dans un domaine connexe.
Au moins cinq années d’expérience acquise dans le domaine de la communication et des relations extérieures dans une organisation appliquant le régime commun des Nations Unies ou dans une organisation, fondation ou entreprise internationale sont souhaitables.
Une expérience de la gestion de projets ou d’événements est souhaitable.
Une expérience de la rédaction de notes d’information, de bulletins d’information et de communications à l’intention de l’ensemble du personnel est souhaitable.Connaissances linguistiques

L’anglais et le français sont les langues de travail du Secrétariat de l’ONU. Pour le poste faisant l’objet du présent avis, la maîtrise (écrite et orale) de l’anglais ou du français est indispensable et la connaissance de l’autre langue est souhaitable. La connaissance d’une autre langue officielle de l’ONU serait un atout.Méthode d’évaluation

Les candidat(e)s qualifié(e)s pourront être invité(e)s à prendre part à une épreuve d’évaluation et à un entretien axé sur les compétences.Notice spéciale

La prolongation du contrat dépendra de la prorogation du mandat et/ou de la disponibilité des fonds.

Les fonctionnaires sont soumis(es) à l’autorité du (de la) Secrétaire général(e), qui décide de leur affectation. Au fil de leur carrière, ils (elles) sont censé(e)s changer de fonctions périodiquement, conformément aux règles et procédures en vigueur.

Le Secrétariat de l’ONU s’emploie résolument à équilibrer les effectifs masculins et féminins. Les femmes sont vivement encouragées à faire acte de candidature.

Pour plus d’information,cliquez ici

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *