Titre du poste: Spécialiste en Chef de la Gouvernance, ECGF

Grade: PL2

Poste N°: 50064843/50064844

Référence: ADB/20/014

Date de publication: 27-jan-2020

Date de clôture: 10-Feb-2020

Lieu d’affectation: Pretoria – South Africa , Abidjan-Côte Ivoire,

Le Poste

La mission du titulaire du poste consiste essentiellement à piloter la coordination, les conseils techniques et l’appui à l’exécution du programme de travail d’ECGF en coordonnant et en apportant un leadership technique substantiel dans le domaine des politiques, stratégies et programmes de gouvernance, et de la gestion des connaissances. Le rôle du Spécialiste en chef consiste à donner des conseils stratégiques sur la position de la Banque dans le programme de gouvernance à l’échelle internationale et régionale, de donner des conseils techniques et des orientations et de contrôler la qualité des opérations qui relèvent de la responsabilité d’ECGF dans le domaine de la gouvernance économique et financière, notamment la gestion financière publique et la lutte contre la corruption. En outre, il/elle sera chargé(e) de coordonner les initiatives transversales du Département et de prodiguer des conseils sur les questions stratégiques liées au programme de gouvernance de la Banque.

Fonctions et responsabilités

Sous l’orientation générale du Directeur, ECGF, le Spécialiste en chef de la gouvernance assure les fonctions suivantes :

Assister le Directeur dans la planification, l’organisation, la gestion et la supervision des activités, du programme de travail et du budget d’ECGF ;

Assister le Directeur dans la coordination et la supervision du personnel du Département. Encadrer et fournir des conseils d’ordre professionnel au personnel. Diriger et encourager le travail d’équipe au sein du Département en vue de la réalisation du programme de travail ;

Apporter un appui technique et donner des orientations opérationnelles, afin de garantir la réalisation en temps voulu et la qualité des opérations de la Banque, dans le domaine de la gouvernance, notamment par l’examen de rapports sur les différentes étapes du cycle des opérations (identification, préparation, évaluation, supervision), d’études sectorielles et de documents de politique générale, ainsi que par la participation à des missions de projets ;

Piloter/coordonner l’élaboration et la mise en œuvre d’un programme d’analyse visant à renforcer les opérations de gouvernance et le dialogue sur les politiques ; faciliter la mobilisation d’un soutien ciblé au programme de gouvernance de la Banque, notamment par le biais d’une assistance technique et de fonds fiduciaires ;

promouvoir la connaissance du secteur et la diffusion des bonnes pratiques dans le domaine de la gouvernance, au sein et en dehors de la Banque ; exposer clairement et se faire l’avocat des principaux problèmes et défis de gouvernance auxquels le continent est confronté et de la réponse de la Banque ; renforcer les activités de la Banque en matière de gouvernance, de lutte contre la corruption et de gestion des finances publiques, ainsi que des normes et pratiques d’intégrité, de transparence et de responsabilité ;

piloter, orienter et soutenir l’engagement stratégique et la base de connaissances de la Banque avec ses partenaires (UA, CEA, PNUD, Banque mondiale, Commission européenne, OCDE, principaux donateurs bilatéraux) et les initiatives spéciales pertinentes, telles que le Mécanisme africain d’évaluation par les pairs (MAEP), l’Initiative pour les Centres régionaux d’assistance technique en Afrique (AFRITAC), l’Initiative pour la transparence dans les industries extractives (ITIE), l’Initiative concertée africaine sur la réforme budgétaire (CABRI), le Forum africain sur l’administration fiscale (ATAF), en étroite coordination avec le Directeur et les chefs de projet respectifs ;

Donner des conseils sur les questions de politique, les questions stratégiques, les initiatives spéciales et les partenariats stratégiques liés aux activités de la Banque en matière de gouvernance. Piloter, coordonner et/ou participer à l’élaboration et à l’examen des déclarations de politique générale, des notes d’information, des stratégies et des divers rapports sur la gouvernance ;

Coordonner l’engagement dans les processus, politiques et lignes directrices institutionnelles, en particulier en matière d’appui budgétaire, de gouvernance et de gestion des finances publiques, y compris l’examen des stratégies relatives aux FFI et à la gouvernance, ainsi que les évaluations pertinentes (sur l’appui budgétaire, la gestion des finances publiques, les États fragiles) ;

en collaboration avec les autres unités organisationnelles de la Banque, veiller à ce que les aspects de gouvernance soient intégrés dans les documents de stratégie pays de la Banque et dans les opérations financées par la Banque ; participer activement à l’élaboration et à la mise en œuvre des politiques, initiatives et opérations de la Banque, à la lumière des meilleures pratiques internationales, dans le but de renforcer la qualité à l’entrée, l’efficacité opérationnelle et le dialogue sur les politiques ;

Représenter la Banque lors de conférences techniques et faire rapport sur les meilleures pratiques en vue de les diffuser auprès du personnel du Département. Assurer également la liaison avec les autres unités organisationnelles afin de préparer la participation du Directeur aux conférences, ateliers et initiatives relevant du domaine de responsabilité du Département.

Critères de sélection

Être titulaire d’au moins un Master ou d’un diplôme équivalent en économie, administration publique, gouvernance/sciences politiques, droit ou un domaine connexe ;

Justifier d’au moins huit (8) années d’expérience dans les domaines de la gouvernance, de la gestion du secteur public, de l’élaboration de politiques, des dépenses publiques ou dans des domaines connexes ;

Avoir une capacité avérée à constituer et à diriger une équipe dans un contexte interdisciplinaire et multiculturel, avoir un très bon esprit d’équipe valorisant le respect mutuel ainsi qu’une communication régulière et ouverte ;

Avoir une solide expérience en matière de conception et d’exécution des opérations de gouvernance (notamment les projets d’investissement, les opérations fondées sur les résultats et les opérations d’appui programmatique), ainsi qu’en matière de gestion de projet ;

Avoir une capacité avérée à mener des recherches, analyser et produire des rapports. Des publications sur des thèmes liés à la gouvernance seraient un avantage supplémentaire ;

Avoir une parfaite compréhension des questions de gouvernance dans les pays en développement, en particulier celles relatives à la gestion macroéconomique, la transparence et la responsabilité dans la gestion des finances publiques, la mise en place d’un environnement propice aux affaires, la lutte contre la corruption et les flux financiers illicites, et la promotion de la participation et de la gouvernance axée sur la demande ;

Avoir une expérience avérée en rapport aux politiques, procédures et pratiques opérationnelles des principales organisations bilatérales ou multilatérales en Afrique ;

Justifier d’une expérience en matière de dialogue sur les politiques, de services consultatifs et de renforcement des capacités ;

Avoir une connaissance approfondie des questions de gouvernance et de gestion publique, y compris une solide expérience en Afrique et/ou dans les pays en transition ;

Être capable d’effectuer le courtage des connaissances au moyen de partenariats, de collaborations et de réseaux ;

Posséder une bonne connaissance des politiques opérationnelles et des pratiques de programmation des organisations multilatérales ;

Avoir une expérience professionnelle internationale en matière de développement dans divers pays ;

Démontrer une aptitude à employer des approches novatrices, à travailler de façon autonome et à utiliser de nouvelles méthodes pour résoudre des problèmes tout en restant efficace dans un environnement institutionnel dynamique, évolutif et exigeant ;

Démontrer une aptitude à réussir dans un environnement multiculturel ;

Être capable de gérer des situations délicates nécessitant de travailler sous pression pour produire des résultats dans les délais prescrits ;

Pouvoir communiquer efficacement (à l’écrit et à l’oral) en anglais ou en français, avec une bonne connaissance pratique de l’autre langue ; la connaissance de l’arabe et du portugais serait un atout supplémentaire ;

Savoir utiliser les applications Microsoft Office standards (Word, Excel, Access, PowerPoint) ;

Maîtriser l’utilisation des applications courantes de la suite Microsoft (Word, Excel, Access, PowerPoint). L’utilisation de SAP serait un atout supplémentaire.

Postulez ci-dessous

Postuler

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *