ONU
Intitulé publication:Coordonnateur/Coordonnatrice de projets (Élimination des produits chimiques ? Amérique latine et Caraïbes), P4
Intitulé code d’emploi:Spécialiste du controle des drogues et de la prevention du crime
Département / Bureau:Office des Nations Unies contre la drogue et le crime
Lieu d’affectation:LIMA
Période de candidature:05 février 2021 – 20 mars 2021
No de l’appel á candidature:21-Drug Control and Crime Prevent-UNODC-148304-R-Lima (E)

Cadre organisationnel

Le poste est à pourvoir au Bureau régional de l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (ONUDC) pour le Pérou et l’Équateur, à Lima (Pérou). La personne titulaire est placée sous l’autorité du (de la) Représentant(e) du Bureau régional et reçoit des directives techniques générales du (de la) Chef du Service scientifique et du laboratoire de la Division de l’analyse des politiques et des relations publiques, à Vienne. Elle travaille également en étroite coordination et en collaboration avec le (la) Représentant(e) du Bureau régional pour l’Amérique centrale et les Caraïbes et avec le (la) Représentant(e) du Bureau de pays en Colombie, qui peuvent faire office de notateurs supplémentaires, s’il en est décidé ainsi. Pendant la durée de son affectation, la personne titulaire peut être amenée à travailler pour de courtes périodes au siège de l’ONUDC à Vienne (Autriche), selon les besoins.
Responsabilités

Le projet d’appui au programme mondial de services scientifiques et criminalistiques (GLOU54) vise à renforcer les capacités scientifiques et criminalistiques à travers le monde (dans certaines régions prioritaires). Il s’appuie sur les activités passées et actuelles de l’ONUDC dans le secteur des sciences et des laboratoires, en mettant l’accent sur la mise en place de services de criminalistique viables et intégrés à l’appui de la justice pénale et de l’état de droit, ainsi que du secteur de la santé. Dans les limites des pouvoirs qui lui sont délégués et sous la direction technique du Service scientifique et du laboratoire, le (la) Coordonnateur/Coordonnatrice de projets est principalement chargé(e) de la planification et de l’exécution d’activités d’assistance technique dans le domaine de la manipulation et de l’élimination sans risque des drogues et précurseurs chimiques en Amérique latine et dans les Caraïbes. La personne titulaire du poste exerce les fonctions suivantes :

•Gérer la mise en œuvre du projet relatif à la manipulation et à l’élimination sans risque des produits chimiques en Amérique latine et dans les Caraïbes ;
•Coordonner l’exécution et le perfectionnement des activités de l’ONUDC dans le domaine de la manipulation et de l’élimination sans risque des drogues et des précurseurs chimiques en Amérique latine et dans les Caraïbes ;
•Contribuer à la mobilisation de ressources pour le programme en établissant et en maintenant des liens étroits avec les pays donateurs et d’autres partenaires, en coordination avec la Division de l’analyse des politiques et des relations publiques/le Service scientifique et du laboratoire, ainsi qu’avec le Bureau régional pour le Pérou et l’Équateur et les autres bureaux de l’ONUDC concernés en Amérique latine et dans les Caraïbes, notamment le Bureau régional pour l’Amérique centrale et les Caraïbes et le Bureau de pays en Colombie ;
•Apporter une aide et un appui spécialisés à l’élaboration et à l’exécution d’un programme d’assistance technique dans le domaine de la manipulation et de l’élimination sans risque des produits chimiques en Amérique latine et dans les Caraïbes, conformément aux lignes directrices et aux manuels de l’ONUDC ;
•Évaluer et suivre les besoins d’assistance technique. Donner des orientations et des conseils techniques aux partenaires nationaux et aux bureaux extérieurs de l’ONUDC en ce qui concerne les procédures de manipulation et d’élimination sans risque des produits chimiques ;
•Appuyer le renforcement des organismes nationaux compétents et le développement de leurs capacités. Fournir aux organes et services nationaux compétents des services consultatifs et des avis techniques spécialisés sur les aspects législatifs et pratiques de la prévention et de la répression du trafic de drogues et du détournement de précurseurs chimiques, et plus particulièrement sur la manipulation et l’élimination sans risque de ces substances ;
•Contribuer à l’élaboration et à l’amélioration des plans de travail nationaux relatifs à l’élimination des produits chimiques, ainsi qu’aux cadres législatifs sur lesquels ils reposent ;
•Favoriser l’établissement de contacts et, le cas échéant, la coopération et les partenariats avec les institutions et organismes nationaux, régionaux et internationaux chargés du contrôle des drogues et des précurseurs ;
•Promouvoir et développer des partenariats public-privé en faveur de la manipulation et de l’élimination sans risque des produits chimiques dans les pays bénéficiaires du projet ;
•Assurer l’étroite coordination de toutes les activités menées au titre du programme avec les experts techniques en poste à la Division de l’analyse des politiques et des relations publiques/au Service scientifique et du laboratoire. Communiquer et partager régulièrement des informations sur les activités avec les autres partenaires du programme. Établir régulièrement, à la demande éventuelle du ou des bailleur(s) de fonds, des partenaires nationaux ou de l’ONUDC, des rapports sur l’état d’avancement de ses travaux ;
•Selon les besoins, orienter et coordonner les travaux d’autres personnes employées dans la catégorie des administrateurs, au niveau national ou au sein du personnel d’appui, et conseiller et encadrer les consultants, les stagiaires et les experts associés dans leur travail ;
•S’acquitter d’autres tâches qui pourraient lui être confiées.Compétences

Professionnalisme : connaître et comprendre les théories, concepts et approches ayant trait au secteur spécifique et au domaine d’activité, en particulier en ce qui concerne le contrôle des drogues/précurseurs chimiques et les questions connexes (fabrication illicite, trafic, saisies, et manipulation et élimination sans risque, notamment). Bien connaître les aspects législatifs de la prévention et de la répression du trafic de drogues et du détournement de précurseurs chimiques, y compris leurs dimensions internationales. Être capable de cerner les problèmes, de les analyser et de participer à leur résolution. Posséder, dans les domaines de la conception, de l’analyse et de l’évaluation, les compétences voulues pour mener des travaux de recherche et d’analyse de manière autonome. Connaître les mandats de l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime. Savoir faire preuve de discernement dans le cadre des tâches qui lui sont assignées et donner des conseils spécialisés judicieux. Tirer fierté de son travail et de ses réalisations ; faire preuve de compétence professionnelle et de maîtrise du sujet ; apporter à l’exécution de ses tâches la conscience et le souci d’efficacité voulus pour être en mesure d’honorer les engagements contractés, de tenir les délais impartis et d’obtenir les résultats escomptés ; agir pour des motifs professionnels plutôt que personnels ; persévérer face aux obstacles et aux difficultés ; garder son calme dans les situations de crise. Prendre la responsabilité de transversaliser la problématique femmes-hommes et d’assurer l’égale participation des femmes et des hommes dans toutes les activités.

Aptitude à planifier et à organiser : définir clairement des buts compatibles avec les stratégies convenues ; hiérarchiser les activités et tâches prioritaires ; modifier les priorités en fonction des besoins ; prévoir suffisamment de temps et de ressources pour mener sa tâche à bien ; tenir compte des risques et des imprévus dans la planification ; suivre l’exécution des plans et les modifier s’il y a lieu ; tirer le meilleur parti du temps dont on dispose.

Souci du client : considérer tous ceux auxquels est assurée la prestation de services comme des « clients » et chercher à voir les choses de leur point de vue ; établir et maintenir des partenariats productifs avec les clients en gagnant leur confiance et leur respect ; discerner les besoins des clients et trouver les moyens d’y répondre ; suivre l’évolution de la situation des clients, sur les plans tant intérieur qu’extérieur, afin de pouvoir devancer les problèmes ; tenir les clients informés de l’avancement des projets ; tenir les délais pour la livraison des produits ou la prestation des services.

Formation

Un diplôme universitaire du niveau du master en sciences sociales, administration des entreprises, gestion, économie, chimie, pharmacie ou dans une discipline apparentée est exigé. À défaut, un diplôme du premier cycle dans un domaine similaire assorti de deux années supplémentaires d’expérience professionnelle pertinente peut être accepté.

Expérience professionnelle

Au moins sept années d’expérience professionnelle, à des niveaux de responsabilité de plus en plus élevés, dans le domaine du contrôle des drogues, avec un accent particulier sur les activités de détection et de répression ou le contrôle des précurseurs, sont exigées.
Plusieurs années d’expérience de la gestion de projets, de l’administration ou d’un domaine apparenté sont exigées.
Une expérience professionnelle dans une organisation internationale ou régionale est souhaitable.
Une expérience professionnelle dans le domaine de la manipulation et de l’élimination sans risque de produits chimiques est souhaitable.

Connaissances linguistiques

L’anglais et le français sont les langues de travail du Secrétariat de l’Organisation des Nations Unies. Pour ce poste, la maîtrise de l’anglais et de l’espagnol est exigée. La connaissance d’une autre langue officielle de l’Organisation est un atout.

Méthode d’évaluation

Les personnes qui remplissent les critères exigés pourront être invitées à participer à une épreuve d’évaluation et à un entretien axé sur les compétences.

Pour plus d’informations et postulez, cliquez ici

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.