ONU
Intitulé d’emploi: Spécialiste associé des droits de l’homme
Département / Bureau: Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme
Lieu d’affectation: GENEVA
Période de candidature: 22 avril 2020 – 05 juin 2020

Cadre organisationnel

Les postes sont à pourvoir au Haut-Commissariat aux droits de l’homme (HCDH). Les titulaires sont placé(e)s sous la supervision générale du (de la) Chef du Service du Conseil des droits de l’homme et sous la supervision directe du (de la) Secrétaire du Conseil des droits de l’homme.Responsabilités

Dans les limites des pouvoirs qui lui sont délégués, le (la) titulaire :

  • Aide à organiser les sessions ordinaires et extraordinaires du Conseil des droits de l’homme, les consultations et d’autres réunions du Conseil et de ses organes subsidiaires et, à cette occasion, fournit un appui fonctionnel et technique ;
  • Recherche et collecte des informations sur les questions liées aux droits de l’homme, y compris leurs aspects relatifs au genre, auprès de diverses sources (communications, publications, presse, etc.) pour se tenir au fait des problèmes ou des évolutions dans ce domaine et fournir ainsi des informations actualisées ; aide à analyser l’information, notamment l’incidence des mandats par pays et des mandats thématiques sur la situation des droits de l’homme dans la zone qui lui est confiée ;
  • Rédige divers rapports et de la correspondance sur les travaux du Conseil des droits de l’homme, ainsi que des notes analytiques sur les débats du Conseil et de ses organes subsidiaires;
  • Participe à des audiences et à des consultations, et en établit le résumé ;
  • Se tient informé(e) des questions d’actualité dans le domaine des droits de l’homme, notamment des faits politiques et juridiques intéressant le Conseil ;
  • Contribue aux programmes de formation sur les droits de l’homme destinés aux représentant(e)s de la société civile et aux organisations non gouvernementales actives dans le domaine des droits de l’homme, afin de promouvoir le renforcement des capacités nationales ;
  • Étudie les questions relatives aux droits de l’homme, notamment celles liées au genre, et examine avec d’autres spécialistes des droits de l’homme comment ces questions peuvent être intégrées aux activités et programmes politiques, humanitaires et économiques ;
  • Participe, avec d’autres spécialistes des droits de l’homme, aux débats sur le rôle du Conseil dans la prévention des violations des droits de l’homme ou s’emploie à trouver d’autres moyens permettant aux autorités d’empêcher que de telles violations ne se reproduisent à l’avenir ;
  • Se tient en rapport avec les gouvernements, les ONG, les organisations de la société civile, les organismes des Nations Unies et d’autres partenaires ; conçoit et tient à jour une base de données pour suivre l’avancement des projets ;
  • S’acquitte de toutes autres tâches connexes qui pourraient lui être confiées.Compétences

Professionnalisme : connaissance des questions relatives aux droits de l’homme et aptitude à cerner les problèmes connexes, compte tenu des questions politiques, ethniques, raciales et socioéconomiques, et des questions liées au genre qui entrent en jeu ; connaissance des mandats institutionnels du Conseil des droits de l’homme et de ses mécanismes subsidiaires, ainsi que des politiques et des procédures en vigueur ; capacité de recherche et d’analyse, et notamment aptitude à cerner les problèmes liés aux droits de l’homme et à participer à leur règlement ; aptitude à recenser les sources de données, à analyser des informations et à établir des rapports sur les droits de l’homme. Tire fierté de son travail et de ses réalisations ; fait preuve de compétence professionnelle et de maîtrise du sujet ; apporte à l’exécution de ses tâches la conscience et le souci d’efficacité voulus pour être en mesure d’honorer les engagements contractés, de tenir les délais impartis et d’obtenir les résultats escomptés ; agit pour des motifs professionnels plutôt que personnels ; persévère face aux obstacles et aux difficultés ; garde son calme dans les situations de crise. Veille à tenir compte de la question du genre dans tous les domaines et à assurer la participation égale des femmes et des hommes à toutes les activités.

Aptitude à la communication : s’exprime clairement et efficacement, tant oralement que par écrit ; écoute les autres, les comprend bien et donne suite comme il convient ; pose les questions voulues afin d’obtenir des éclaircissements et facilite le dialogue ; adapte le langage, le ton, le style et la présentation au public ciblé ; partage l’information avec tous ceux et toutes celles qu’elle intéresse et tient chacun(e) au courant.

Esprit d’équipe : collabore avec ses collègues afin d’atteindre les objectifs de l’Organisation ; sollicite les apports, apprécie à leur juste valeur les idées et la compétence de chacun(e) et est prêt(e) à apprendre des autres ; fait passer l’intérêt de l’équipe avant son avantage personnel ; accepte les décisions finales du groupe et s’y plie, même si elles ne cadrent pas parfaitement avec sa position propre ; partage les réussites de l’équipe et assume sa part de responsabilité dans ses échecs.Formation

Diplôme universitaire de premier cycle en droit, en sciences politiques, en relations internationales ou en sciences sociales, ou dans une discipline apparentée.Expérience professionnelle

Au moins deux années d’expérience, à des niveaux de responsabilité de plus en plus élevés, dans le domaine des droits de l’homme, des affaires politiques, des relations internationales ou du droit, ou dans un domaine connexe.
Une expérience de la fourniture de services à l’appui de réunions tenues par un organe intergouvernemental de l’ONU est souhaitable.
Une expérience de la fourniture de services à des mécanismes des droits de l’homme de l’ONU est souhaitable.

Pour plus d’information, onucliquez ici

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *