Intitulé du poste : Fonctionnaire politique chargé de l’industrie

Grade : P2

Département : Département du Commerce et de l’Industrie

Supérieur hiérarchique : Chef de division chargé de l’industrie

Lieu d’affectation : Addis-Abeba (Éthiopie)

Date d’ouverture: 06.01.2020

Date de cloture: 10.02.2020

Code de référence : TI /2020/ 04

Désignation de la fonction

Créée en tant qu’organisation continentale panafricaine unique en son genre, l’Union africaine est chargée de conduire le processus d’intégration rapide et de développement durable de l’Afrique par la promotion de l’unité, de la solidarité, de la cohésion et de la coopération entre les peuples et les États africains, ainsi que par l’établissement d’un nouveau partenariat avec les autres régions du monde. Le Siège de l’Union africaine est établi à Addis-Abeba, la capitale de l’Éthiopie.

En vue de la réalisation de ces objectifs, l’Union africaine entend renforcer sa capacité à s’acquitter de sa mission en procédant au pourvoi de tous les postes vacants. La Commission de l’Union africaine invite les citoyens de tous les États membres à faire acte de candidature au poste vacant de Fonctionnaire politique chargé de l’industrie au sein du Département du Commerce et de l’Industrie

 Principales fonctions et responsabilités

• Assurer le suivi et l’établissement de rapports sur la mise en œuvre des activités de programme qui favorisent le développement industriel en Afrique ;

• Contribuer à la formulation de politiques et de programmes pour le développement de la capacité industrielle des États membres de l’UA ;

• Mener des analyses de politiques dans le domaine du développement industriel, en particulier en ce qui concerne les politiques et programmes des CER et des institutions régionales spécialisées ;

• Fournir des conseils et un soutien au Chef de Division et au Fonctionnaire politique principal chargé des questions liées au développement industriel ;

• Fournir un appui technique aux États membres de l’UA dans la formulation et la mise en œuvre des politiques et programmes industriels nationaux ;

• Fournir une assistance aux États membres dans la promotion de projets industriels conjoints en assurant l’élaboration de propositions de politiques, de plans d’action et de programmes ;

• Rédiger des documents politiques pour la Conférence des ministres de l’industrie et pour les réunions d’autres organes délibérants de l’Union africaine ;

• Établir et tenir à jour des statistiques et une base de données pour le développement industriel et d’autres domaines économiques pertinents ;

• Établir des mécanismes pour l’échange d’informations sur la production industrielle entre les États membres et entre ceux-ci et la Commission de l’UA ;

• Représenter l’UA dans les conférences internationales, les ateliers et d’autres réunions liées au développement industriel ;

• S’acquitter de tout autre tâche qui pourrait lui être confiée.

Qualifications académiques et expérience professionnelle

Le candidat doit être titulaire d’une Licence universitaire en économie, économie du développement, droit des affaires, administration, gestion ou dans un domaine connexe.

Il doit également avoir au minimum 3-4 ans d’expérience professionnelle pertinente. Une expérience dans la politique de développement industriel d’un État membre, d’une CER, d’une organisation internationale ou d’autres organisations pertinentes est requise. OU

Il doit être titulaire d’un diplôme en économie, économie du développement, droit des affaires, administration, gestion ou dans un domaine connexe.

Le candidat doit avoir un minimum de 5 ans d’expérience professionnelle pertinente. Une expérience dans la politique de développement industriel d’un État membre, d’une CER, d’une organisation internationale ou d’autres organisations pertinentes est requise.

Aptitudes et compétences requises

Compétences fonctionnelles

• Solides compétences en matière de planification et d’organisation

Exigences

• Excellentes aptitudes en matière de rédaction et d’établissement de rapports.

• Excellentes compétences en plaidoyer et en réseautage

• Excellentes aptitudes en matière de communication et de négociation ;

• Excellentes aptitudes en matière de rédaction et d’établissement de rapports.

• Compétences en informatique

Aptitudes personnelles

• Aptitude à travailler en harmonie avec les États membres et les institutions internationales ;

• Aptitude à travailler dans un environnement multiculturel ;

• Aptitude à établir des partenariats et à mobiliser des ressources ;

• Excellentes relations interpersonnelles et capacité à s’organiser et à motiver d’autres personnes.

Connaissances et culture générale

• Connaissance et compréhension du développement industriel en Afrique ;

• Expérience du dialogue politique au niveau international ;

• Une expérience professionnelle sur le plan international et dans des agences de développement international, une expérience de collaboration avec les communautés économiques régionales et la connaissance des systèmes de l’Union africaine seraient un atout.

• Expérience avérée dans l’élaboration et l’analyse de politiques ;

• Compétences et expérience avérées dans l’élaboration de politiques et le développement sectoriel ;

Connaissance des langues

Le candidat doit maîtriser l’une des langues de travail de l’Union africaine. La connaissance d’une ou de plusieurs autres langues de travail serait un atout.

Durée du contrat

L’engagement à ce poste se fait sur la base d’un contrat régulier pour une période initiale de 3 ans, dont les 12 premiers mois sont considérés comme une période probatoire. Par la suite, le contrat est renouvelable pour une période de deux ans, sous réserve de résultats et de réalisations satisfaisants.

Les pays les moins représentés

Les candidats des pays les moins représentés suivants sont encouragés à soumettre leurs candidatures :

Algérie, Angola, Cap-Vert, Rép. Centrafricaine, Comores, Congo (RDC), Égypte, Guinée Équatoriale, Érythrée, Eswatini, Ghana, Guinée, Libye, Madagascar, Mali, Maroc, Namibie, République arabe sahraouie démocratique (RASD), Sao Tomé-et-Principe, Seychelles, Somalie, Afrique du Sud et Soudan du Sud

Pour plus d’informations cliquez ici

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *