ONU

Intitulé publication:         Directeur de la communications, D1

Intitulé code d’emploi:  Chef de la section de la gestion des programmes

Département / Bureau:                Programme des Nations Unies pour l’environnement

Lieu d’affectation:           NAIROBI

Période de candidature:               05 mars 2020 – 18 avril 2020

No de l’appel á candidature:        20-Programme Management-UNEP-132216-R-Nairobi (R)

Cadre organisationnel

Le Programme des Nations Unies pour l’environnement (PNUE) est l’autorité mondiale de premier plan en matière d’environnement, chargée de définir le programme mondial pour l’environnement, de promouvoir la mise en œuvre cohérente du volet environnement du développement durable au sein du système des Nations Unies et ayant autorité pour défendre la cause de l’environnement mondial. La Division de la communication du PNUE est chargée de la communication stratégique de l’organisation, menant des activités de sensibilisation à l’environnement auprès du public et influençant les attitudes, les comportements et les décisions en lien avec l’environnement local et mondial en vue de mettre en œuvre le programme de travail du PNUE. Le poste est à pourvoir à la Division de la communication du PNUE, à Nairobi. Sous la supervision générale du (de la) Secrétaire exécutif(ve) et la supervision directe du (de la) Secrétaire exécutif(ve) adjoint(e), le (la) titulaire s’acquitte des fonctions ci-après.

Responsabilités

1. Mener la stratégie de communication du PNUE – mener et appuyer la communication stratégique du PNUE à l’échelle mondiale ; – mener l’élaboration et la mise en œuvre d’une stratégie visant à mieux faire connaître le rôle du PNUE et les questions environnementales aux gouvernements, aux parties prenantes, aux médias et au grand public ; – aider le (la) Directeur(trice) exécutif(ve) à formuler les messages stratégiques du PNUE ;

– recenser les nouvelles difficultés et perspectives en matière de communication stratégique.

2. Assurer la direction et la supervision des capacités du PNUE en matière de communication : – superviser et gérer la Division de la communication du PNUE, formuler et mettre en œuvre ses activités et projets de fond, en définissant les priorités et en mobilisant et en affectant les ressources ; – coordonner un réseau des fonctionnaires régionaux et nationaux de l’information afin d’harmoniser les messages et de veiller à la gestion stratégique des ressources du PNUE en matière de communication ; – superviser et gérer les relations et la coopération du PNUE avec le reste du système des Nations Unies pour les questions relevant de la communication et de l’information.

3. Assurer les fonctions de porte-parole du PNUE aux côtés du (de la) Directeur(trice) exécutif(ve) : – faciliter le rôle de porte-parole de l’organisation du (de la) Directeur(trice) exécutif(ve), y compris en s’exprimant au nom de ce (cette) dernier(ère) et du PNUE pour toutes les questions relatives à l’organisation ; – recenser et traiter les questions mondiales, régionales et nationales relatives à l’environnement et aux domaines d’intérêt du PNUE qui émergent au sein des médias et du domaine public ; – donner des conseils et des orientations stratégiques concernant les relations du PNUE avec les médias mondiaux ; – orienter l’élaboration des principaux communiqués de presse et superviser et diriger la réalisation d’autres produits de communication, afin de veiller à la véracité, à l’exactitude et à la pertinence des informations relayées.

4. Assurer les fonctions de rédacteur(trice) en chef, d’éditeur(trice) et de producteur(trice) exécutif(ve) du PNUE : – élaborer et superviser les campagnes mondiales du PNUE, afin de faire progresser la mise en œuvre de son programme de travail ; – veiller à ce que les journées spéciales, telles que la Journée mondiale de l’environnement, reçoivent une importante participation du public et une attention considérable dans le monde entier et à ce que le décernement des prix des « Champions de la Terre » retienne l’attention au niveau mondial et influence le programme pour l’environnement ; – veiller à ce que les plateformes numériques du PNUE appuient l’exécution des mandats du PNUE au moyen d’approches de communication numérique cohérentes et fondées sur des données factuelles qui tirent efficacement parti des partenariats et du réseau du PNUE réunissant des influenceurs et des personnalités de premier plan ; – veiller à ce que les publications respectent les normes du PNUE et soient diffusées auprès des publics ciblés dans les six langues officielles de l’ONU ;

– veiller à ce que les matériels promotionnels respectent des normes élevées en matière de conception et de communication et suivent leur évolution.

5. S’acquitter de toutes autres tâches connexes qui pourraient lui être confiées.

Compétences

PROFESSIONNALISME : connaître et comprendre les parties prenantes, concepts et approches propres au domaine de l’environnement ; avoir une expérience pratique de la gestion et de l’administration des programmes et projets ; régler les problèmes, notamment circonscrire et analyser les questions et les problèmes et participer à leur résolution ; faire preuve de sûreté de jugement dans le contexte des tâches qui lui ont été assignées ; rédiger des discours ou encadrer les rédacteurs ; tirer fierté de son travail et de ses réalisations ; faire preuve de compétence professionnelle et de maîtrise du sujet ; apporter à l’exécution de ses tâches la conscience et le souci d’efficacité voulus pour être en mesure d’honorer les engagements contractés, de tenir les délais impartis et d’obtenir les résultats escomptés ; agir pour des motifs professionnels plutôt que personnels ; persévérer face aux obstacles et aux difficultés ; garder son calme dans les situations de crise.

APTITUDE À LA COMMUNICATION : faire preuve de solides aptitudes de communication institutionnelle, savoir transmettre des messages concernant les principales questions environnementales et y sensibiliser le public à l’échelle mondiale ; comprendre les politiques environnementales et les questions scientifiques et communiquer à ce sujet ; s’exprimer clairement et efficacement, tant oralement que par écrit ; écouter les autres, bien les comprendre et donner suite comme il convient ; poser les questions voulues afin d’obtenir des éclaircissements et faciliter le dialogue ; adapter le langage, le ton, le style et la présentation au public auquel on s’adresse ; partager l’information avec tous ceux qu’elle intéresse et tenir chacun au courant.

QUALITÉS DE CHEF : établir et entretenir des relations très diverses afin de comprendre les besoins et de s’assurer des appuis ; s’investir dans le changement et le progrès et ne pas se cantonner dans le statu quo ; s’employer avec dynamisme à mettre au point les stratégies opérationnelles requises.

SUIVI DU COMPORTEMENT PROFESSIONNEL : déléguer les pouvoirs, l’autorité et la compétence requis à ses subordonné(e)s ; appuyer activement les aspirations professionnelles de ses collaborateur(trice)s et faire preuve de justice dans la notation ; veiller à ce que les rôles, les responsabilités et la chaîne hiérarchique soient clairs pour tous (toutes) ; estimer avec précision le temps et les ressources nécessaires pour accomplir une tâche et tirer le meilleur parti des compétences ; suivre l’avancement du travail au regard des échéances ; s’entretenir régulièrement avec ses subordonné(e)s des résultats qu’ils (elles) obtiennent, leur faire savoir comment leur apport est perçu et leur donner les conseils nécessaires ; encourager le risque et soutenir la créativité et l’initiative ; appuyer activement les aspirations professionnelles de ses collaborateur(trice)s ; faire preuve de justice dans la notation.

SENS DES RESPONSABILITÉS : assumer toutes ses responsabilités et honorer ses engagements ; livrer les produits dont on a la responsabilité dans les délais et au coût prévus, en se tenant aux normes de qualité ; se conformer aux règles et procédures de l’Organisation ; soutenir ses subordonné(e)s, les encadrer et assumer la responsabilité des tâches qui leur sont déléguées ; prendre personnellement la responsabilité de ses propres erreurs et, le cas échéant, de celles de son service.

Formation

Diplôme universitaire du niveau du master dans le domaine du journalisme ou de la communication. À défaut, diplôme universitaire du premier cycle assorti de deux années supplémentaires d’expérience pertinente.

Expérience professionnelle

Un minimum de quinze (15) ans d’expérience à des niveaux de responsabilité de plus en plus élevés dans l’information et la communication publiques est requis.

Une expérience au niveau international dans la gestion des communications stratégiques est exigée.

Au moins cinq ans d’expérience dans un poste de cadre supérieur sont requis.

Une expérience en gestion des médias et des campagnes de communication est exigée.

Une expérience professionnelle en matière de développement durable et / ou d’environnement est hautement souhaitable.

Une expérience pertinente en ressources humaines, gestion, administration, logistique et gestion financière est souhaitée.

Une expérience dans la création de partenariats est un atout.Connaissances linguistiques

L’anglais et le français sont les langues de travail du Secrétariat de l’ONU. Pour le poste à pourvoir, la maîtrise de l’anglais, y compris du jargon technique, tant à l’oral qu’à l’écrit, est exigée. La connaissance d’autres langues officielles de l’ONU est souhaitable.

Méthode d’évaluation

Les candidat(e)s qualifié(e)s pourront être invité(e)s à participer à une évaluation puis, éventuellement, à un entretien axé sur les compétences.

POSTULER ICI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *