INTITULÉ DU POSTE Chargé de Programme, Développement de l’aquaculture
GRADEP3/P4
SALAIRE ANNUELUC49,106.81,USD77480.72/UC56,591.37,USD89,289.87
STATUTPERMANENT
DÉPARTEMENTAGRICULTURE, ENVIRONNEMENT ET RESSOURCES NATURELLES
DIRECTIONAGRICULTURE ET DÉVELOPPEMENT RURAL
DIVISIONDÉVELOPPEMENT DES RESSOURCES ANIMALES
SUPÉRIEUR HIÉRARCHIQUECHARGÉ DE PROGRAMME PRINCIPAL, DÉVELOPPEMENT DES RESSOURCES ANIMALES
LIEU DE TRAVAILABUJA, NIGERIA

APERÇU DES TÂCHES

Placé(e) sous l’autorité du Chargé de Programme principal, Développement des ressources animales, le/la titulaire du poste assurera le suivi et la coordination des actions de la CEDEAO relatives au développement de pratiques aquacoles durables, efficaces et bien gérées, permettant d’augmenter la production de poissons et de produits de l’aquaculture, tout en minimisant l’utilisation des ressources rares et en créant un partage équitable des risques et des bénéfices entre tous les acteurs du secteur. Il/Elle doit mettre en place des stratégies et des programmes de travail visant à maximiser les effets positifs de l’aquaculture sur les priorités économiques, sociales et environnementales des États membres de la CEDEAO, y compris la sécurité alimentaire et nutritionnelle. Ces priorités sont conformes aux objectifs de la Politique agricole des États de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (ECOWAP).

RÔLE ET RESPONSABILITÉS

§  Assurer l’élaboration et le suivi de la mise en œuvre des politiques, stratégies et règlements de la CEDEAO et des Etats membres dans le domaine du développement de l’aquaculture;

§  Créer les conditions favorables à la création des connaissances et coordonner leur partage, l’innovation et les bonnes pratiques, de même que le transfert de compétences entre les acteurs de la production aquacole;

§  Formuler et proposer des projets et des actions d’investissement d’envergure régionale pour les jeunes et les femmes dans les secteurs aquacoles et favoriser la mobilisation des fonds d’appui internationaux;

§  Contribuer à l’élaboration d’un programme de travail pour la production d’animaux aquatiques, ainsi qu’à de nouveaux domaines de travail majeurs liés au rôle croissant de l’aquaculture dans le développement rural;

§  Assurer la liaison avec les partenaires pour accroître l’accès des producteurs aux services appropriés et promouvoir le développement de chaînes de valeur aquacoles durables qui réduisent les risques et garantissent également des avantages économiques et sociaux pour les acteurs de la chaîne de valeur;

§  Contribuer à l’organisation de réunions, consultations et ateliers sur les aspects et activités visant le développement durable de l’aquaculture;

§  Soutenir la mise en place de partenariats public-privé (PPP) pour la promotion des industries aquacoles dans la région et au profit des acteurs, dans le but de favoriser le développement et la production d’une aquaculture durable dans le contexte ouest-africain.

QUALIFICATIONS ET EXPÉRIENCE

§  Être titulaire d’une Licence (ou équivalent) en aquaculture, sciences aquatiques, pêche, agriculture, biologie et nutrition animale, ou dans toute autre discipline connexe obtenue d’une université reconnue.

§  Justifier d’au moins cinq (5) années d’expérience pertinente dans le développement et la transformation de produits d’aquaculture, y compris une expérience dans la formulation et / ou la mise en œuvre d’opérations d’aquaculture dans les États membres de la CEDEAO;

§  Pouvoir démontrer l’étendue et la pertinence de l’expérience acquise dans la fourniture d’un appui et de conseils scientifiques et techniques sur des projets de recherche et/ou de développement en aquaculture durable;

§  Être capable de prouver l’étendue et la pertinence de son expérience en planification et mise en œuvre de programmes de recherche et/ou de développement sur les animaux aquatiques, leur production et leur interaction avec d’autres sous-secteurs agricoles;

§  Disposer de compétences probantes en matière de gestion axée sur les résultats, ainsi que d’aptitudes à appuyer efficacement les programmes, les budgets et les ressources humaines en tenant compte de l’évolution des priorités;

§  Pouvoir démontrer l’étendue et pertinence de l’expérience dans l’organisation de réunions, séminaires et cours de formation interactifs;

§  Être capable de mobiliser des ressources pour le développement durable de l’aquaculture.

LIMITE D’AGE

Etre âgé de moins de 50 ans. Cette disposition ne s’applique pas aux candidats internes.

Pour plus d’informations et postulez, cliquez ici

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *