INTITULÉ DU POSTE  Chargé de Programme, Agrobusiness et Développement de Chaines de Valeur
GRADEP3/P4
SALAIRE ANNUELUC49,106.81,USD77480.72/UC56,591.37,USD89,289.87
STATUTPERMANENT
AGENCE
DÉPARTEMENTAGRICULTURE, ENVIRONNEMENT ET RESSOURCES NATURELLES
DIRECTIONAGRICULTURE ET DÉVELOPPEMENT RURAL
DIVISIONAGRICULTURE
SUPÉRIEUR HIÉRARCHIQUECHARGÉ DE PROGRAMME PRINCIPAL, AGRICULTURE
SUBORDONNÉS
LIEU DE TRAVAILABUJA, NIGERIA

APERÇU DES TÂCHES

Placé(e) sous l’autorité du Chargé de Programme principal, Agriculture, le/la titulaire du poste assurera le suivi et la coordination des activités de la CEDEAO relatives à la création d’un environnement économique, structurel et réglementaire permettant le développement des chaînes de valeur de la production agricole, du marché régional, des organisations paysannes, des organisations interprofessionnelles et du secteur privé.

RÔLE ET RESPONSABILITÉS

·         Suivre et coordonner la mise en œuvre de la réglementation de la CEDEAO régissant les semences, les engrais, les pesticides, les normes SPS, etc.

·         Participer aux activités des organismes internationaux de réglementation agricole comme IPPC, CODEX, normes UE, normes FAO, etc. ;

·         Faciliter l’analyse et la compilation des systèmes agraires, des chaînes de valeur agricoles (en particulier les secteurs stratégiques retenus par la plus haute instance décisionnelle de la CEDEAO);

·         Soutenir la professionnalisation et la structuration des chaînes de valeur des chaînes de valeur agricoles et des activités connexes dans l’espace CEDEAO (code OHADA et règlementation CEDEAO);

·         Soutenir l’élaboration d’outils de maîtrise des itinéraires techniques de production et de commercialisation des produits agricoles à haute valeur ajoutée dans l’espace CEDEAO;

·         Développer des mesures et des mécanismes de politique publique en vue d’augmenter les parts de marché des produits agricoles;

·         Appuyer l’élaboration des instruments permettant l’étiquetage des produits «made in ECOWAS» (en lien avec le schéma de libéralisation des échanges (SLE) et les règles d’origine de la CEDEAO) et soutenir la mise en place des systèmes de certification de la production rurale de la CEDEAO (commerce équitable, certification collective en agriculture biologique, HACCP, GlobalGap, codes de bonnes pratiques agricoles, etc.);

·         Promouvoir la création de nouveaux débouchés, les opportunités d’emplois locaux et les métiers agricoles (réduction du chômage et de l’exode des jeunes);

·         Élaborer et disséminer des outils permettant d’accroître les revenus des producteurs en réduisant les pertes subies après les récolte et en rehaussant la valeur ajoutée des produits de la chaîne de valeur agricole;

·         Créer les conditions de protection des travailleurs ruraux contre le risque de perte de revenus (chômage, maladie, vieillesse, accident du travail);

·         Monter des outils, des projets et des programmes de lutte contre le chômage en stimulant de nouvelles vocations chez les jeunes diplômés pour un retour à la terre, en créant de la richesse grâce aux emplois et aux revenus générés dans les chaînes de valeur;

·         Contribuer au développement d’un marché boursier des produits agricoles;

·         Travailler sur l’acquisition de connaissances et de savoir-faire, la capitalisation des connaissances et le transfert de compétences sur les chaînes de valeur agricoles;

·         Faciliter le développement d’outils de mesure des politiques publiques contribuant à une meilleure autonomisation et à la compilation du nombre de femmes et de jeunes engagés dans les organisation professionnelles faitières agricoles et dans les circuits des chaînes de valeur agricole;

·         Effectuer des analyses quantitatives et qualitatives des données agricoles et participer à la rédaction des documents de capitalisation;

·         Formuler et monter des projets et des mesures d’envergure régionale sur les chaînes de développement de la valeur agricole pour permettre à la hiérarchie de mobiliser des fonds internationaux.

QUALIFICATIONS ET EXPÉRIENCE

·          Être titulaire d’une Licence (ou équivalent) en économie, économie agricole, agronomie, production agro-alimentaire ou dans tout autre domaine connexe, obtenue d’une université reconnue.

·         Justifier d’au moins cinq (5) années d’expérience professionnelle dans le domaine de l’agrobusiness ou du développement des filières agricoles;

·         Faire preuve d’expérience pratique dans le développement des sous-secteurs et des marchés agricoles, y compris pour les normes sanitaires et phytosanitaires, entre autres;

·         Avoir une bonne connaissance des enjeux et problèmes du secteur de l’agriculture et de l’alimentation dans l’espace CEDEAO;

·         Disposer de compétences dans l’élaboration des politiques agricoles, la planification stratégique, les cadres institutionnels et réglementaires;

·         Avoir une connaissance pratique des politiques de la CEDEAO en matière d’agriculture et de développement rural qui peuvent concerner un domaine spécifique tel que les politiques et réglementations de la CEDEAO;

·         Avoir de solides connaissances de la méthodologie du cadre logique, de la gestion axée sur les résultats et des projets.

LIMITE D’AGE

Etre âgé de moins de 50 ans. Cette disposition ne s’applique pas aux candidats internes.

Pour plus d’informations et postulez, cliquez ici

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *