ONU
Département / Bureau:Programme des Nations Unies pour l’environnement
Lieu d’affectation:ATHENS
Période de candidature:03 septembre 2020 – 17 octobre 2020

Cadre organisationnel

Le Programme des Nations Unies pour l’environnement (PNUE) est l’autorité mondiale de premier plan en matière d’environnement, chargée de définir le programme mondial pour l’environnement, de promouvoir la mise en œuvre cohérente du volet environnement du développement durable au sein du système des Nations Unies et ayant autorité pour défendre la cause de l’environnement mondial. La Division des écosystèmes du PNUE collabore avec des partenaires internationaux et nationaux à la prestation d’une assistance technique et de services consultatifs au service de la mise en œuvre des politiques environnementales et du renforcement des moyens dont disposent les pays en développement ou en transition pour assurer la gestion de l’environnement. Le poste est à pourvoir au Secrétariat de la Convention de Barcelone, au sein du Groupe de coordination du Plan d’action pour la Méditerranée (PAM) de la Division des écosystèmes du PNUE, à Athènes.

Sous l’autorité générale du (de la) Coordonnateur(trice) et la supervision directe du (de la) Coordonnateur(trice) adjoint(e), le (la) titulaire dirige la mise en œuvre, la gestion, le suivi et l’évaluation du « Programme de la mer Méditerranée (MedProgramme) : améliorer la sécurité environnementale », une approche-programme dans divers domaines d’intervention du Fonds pour l’environnement mondial (FEM) visant à accélérer l’exécution des mesures prioritaires convenues afin de réduire les principales pressions environnementales transfrontières s’exerçant sur la mer Méditerranée et ses zones côtières, tout en renforçant la résilience face aux changements climatiques et la sécurité de l’approvisionnement en eau et en améliorant la santé et les moyens de subsistance des populations côtières.

Dans les limites des pouvoirs qui lui sont délégués et sous la supervision du (de la) Coordonnateur(trice) adjoint(e) du PAM/PNUE, le (la) titulaire s’acquitte des fonctions ci-après.Responsabilités

•Superviser, mettre en œuvre et évaluer l’ensemble du MedProgramme, en s’intéressant particulièrement aux projets relatifs aux eaux internationales, à la biodiversité et aux changements climatiques ; suivre et analyser l’élaboration et la mise en œuvre du MedProgramme ; examiner les documents et rapports pertinents ; déterminer les problèmes et questions à régler et adopter des solutions ; entretenir des rapports avec les parties concernées ; veiller à ce que des mesures de suivi soient prises.

•Veiller à la cohérence, la complémentarité et la synergie du MedProgramme avec les priorités des Parties contractantes à la Convention de Barcelone, la stratégie à moyen terme du PAM/PNUE et les programmes de travail biennaux en vigueur durant sa période de mise en œuvre.

•Mener et orienter le Groupe de coordination du MedProgramme ; planifier et répartir les tâches ; former, guider et valoriser le personnel ; concourir à la sélection et au recrutement de nouveaux(elles) fonctionnaires et à la mise au point de programmes de formation.

•Réunir, analyser et présenter l’information recueillie auprès de sources diverses.

•Coordonner l’élaboration des politiques, y compris évaluer et analyser les problèmes et tendances et élaborer des évaluations ou autres activités de recherche et études.

•Élaborer des enquêtes ; concevoir des outils de collecte de données ; examiner, analyser et interpréter les réponses, recenser les problèmes et questions et dégager des conclusions.

•Établir et organiser l’établissement de documents divers (projets de documents de base, analyses, chapitres de rapports et d’études, contributions à des publications, etc.).

•Assurer le service fonctionnel de conférences et réunions consultatives ou autres, et à ce titre, proposer des questions à inscrire à l’ordre du jour, chercher des participant(e)s, élaborer des documents et préparer des exposés, etc.

•Entreprendre et coordonner des activités d’information ; mener des ateliers de formation, des séminaires, etc. ; faire des exposés sur certains sujets et activités.

•Diriger des missions importantes et complexes ou y participer, encadrer les consultant(e)s externes, les fonctionnaires du pays et autres parties prenantes et rédiger des rapports de mission.

•Coordonner les activités liées au budget et au financement (élaboration et présentation des projets relevant du MedProgramme, établissement de rapports d’activité et d’états financiers) et établir les documents et rapports connexes (annonces de contributions, programme de travail et budget-programme).

•S’acquitter de toutes autres tâches qui pourraient lui être confiées.Compétences

Professionnalisme : connaître et comprendre les théories, concepts et approches propres aux mesures de lutte contre la pollution marine provenant de sources et d’activités situées à terre ou en mer et d’activités de déversement;circonscrire et analyser les questions et les problèmes rencontrés lors de l’élaboration, de la négociation et de la mise en œuvre des politiques de prévention et de lutte contre la pollution et des mesures de réglementation connexes, et participer à leur résolution;trouver des sources de données;posséder les compétences théoriques et les facultés d’évaluation nécessaires pour effectuer des recherches et des analyses en toute indépendance, connaître notamment diverses sources d’information, y compris sur Internet, l’intranet et d’autres bases de données;faire preuve de sûreté de jugement dans le contexte des tâches qui lui ont été assignées ; planifier son propre travail et gérer des priorités concurrentes;tirer fierté de son travail et de ses réalisations ; faire preuve de compétence professionnelle et de maîtrise du sujet;apporter à l’exécution de ses tâches la conscience et le souci d’efficacité voulus pour être en mesure d’honorer les engagements contractés, de tenir les délais impartis et d’obtenir les résultats escomptés;agir pour des motifs professionnels plutôt que personnels;persévérer face aux obstacles et aux difficultés ; garder son calme dans les situations de crise. Prendre l’initiative et la responsabilité de transversaliser la problématique femmes-hommes et d’assurer l’égale participation des femmes et des hommes dans toutes les activités.

Aptitude à la communication:s’exprimer clairement et efficacement, tant oralement que par écrit;écouter les autres, bien les comprendre et donner suite comme il convient;poser les questions voulues afin d’obtenir des éclaircissements et faciliter le dialogue;adapter le langage, le ton, le style et la présentation au public auquel on s’adresse;partager l’information avec tous ceux qu’elle intéresse et tenir chacun au courant.

Esprit d’équipe:collaborer avec ses collègues afin d’atteindre les objectifs de l’Organisation ;apprécier à leur juste valeur les idées et la compétence de chacun(e) et être prêt(e) à apprendre de lui (d’elle);faire passer l’intérêt de l’équipe avant son avantage personnel;accepter les décisions finales du groupe et s’y plier, même si elles ne cadrent pas parfaitement avec sa position propre;partager les réussites de l’équipe et assumer sa part de responsabilité dans ses échecs.

Formation

Diplôme universitaire du niveau du master dans le domaine de l’ingénierie écologique, de l’environnement ou des sciences naturelles, ou dans une discipline apparentée. À défaut, diplôme universitaire du premier cycle assorti de deux années supplémentaires d’expérience pertinente.

Expérience professionnelle

Au moins sept années d’expérience professionnelle, à des niveaux de responsabilité de plus en plus élevés, dans le domaine de la gestion de projets ou de programmes ou de l’administration, avec une spécialisation dans les domaines environnemental, marin et côtier, est requis.
Une expérience de collaboration avec les gouvernements des Parties contractantes à la Convention de Barcelone est souhaitable.
L’obtention réussie de financements et l’élaboration et la mise en œuvre efficaces d’initiatives environnementales à grande échelle en collaboration avec le FEM, l’Union européenne et d’autres donateurs mondiaux sont souhaitables.
La connaissance des politiques et du cadre juridique de la région méditerranéenne, y compris la Convention de Barcelone, est souhaitable.

Connaissances linguistiques

L’anglais et le français sont les langues de travail du Secrétariat de l’ONU. Pour le poste à pourvoir, la maîtrise de l’une de ces langues de travail, tant à l’oral qu’à l’écrit, est exigée, et la connaissance pratique de l’autre est souhaitable. La connaissance d’une autre langue officielle de l’ONU qui soit également une langue de la région méditerranéenne est souhaitable.

Méthode d’évaluation

Les candidats qualifiés pourront être invités à participer à une évaluation qui pourra être suivie d’un entretien axé sur les compétences.

Pour plus d’informations et postulez, cliquez ici

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *