ONU
Intitulé publication:SENIOR POLITICAL AFFAIRS OFFICER, P5
Intitulé code d’emploi:Spécialiste des affaires politiques hors classe
Département / Bureau:Département des affaires politiques et de la consolidation de la paix-Département des opérations de paixstructure partagée
Lieu d’affectation:NEW YORK
Période de candidature:11 décembre 2020 – 24 janvier 2021
No de l’appel á candidature:20-Political Affairs-DPPA-DPO-SS-145547-R-New York (R)

Cadre organisationnel

Le poste à pourvoir relève de la Division de l’Afrique de l’Est du Département des affaires politiques et de la consolidation de la paix et du Département des opérations de paix. Le (la) titulaire relève du (de la) Directeur(trice) de la Division de l’Afrique de l’Est et est à la tête du groupe des services d’appui à la Mission intégrée des Nations Unies pour l’assistance à la transition au Soudan (MINUATS).Responsabilités

Dans les limites des pouvoirs qui lui sont délégués, le (la) titulaire s’acquitte des fonctions ci-après : • Formuler des stratégies dans le domaine des affaires politiques ; définir un projet d’ensemble ou des orientations de travail ; proposer des directives et un plan d’action en vue d’apporter des solutions immédiates et à long terme aux problèmes politiques concernant la MINUATS ; recenser les problèmes nouveaux se rapportant aux mandats du groupe des services d’appui de la MINUATS ; analyser les incidences et recommander des stratégies et mesures possibles. • Planifier et mettre en œuvre les activités opérationnelles se rapportant aux travaux de la MINUATS ; suivre une approche intégrée axée sur les droits, la prévention des conflits et la prise en compte des questions de genre dans le cadre des activités liées aux politiques, à la planification et aux opérations de l’unité. • Planifier, coordonner et gérer les programmes, projets et activités nécessitant une collaboration entre plusieurs départements ou institutions. • Établir des notes d’information et des listes de points à aborder à l’intention du (de la) Secrétaire général(e), des conseillers principaux, du (de la) Secrétaire général(e) adjoint(e) ou du (de la) Sous-Secrétaire général(e). • Concevoir des activités ; participer aux négociations en vue d’établir des opérations et formuler des conseils à ce sujet, et déterminer des directives, des mandats, des plans opérationnels et des calendriers pour les nouvelles opérations. • Coordonner et diriger les conférences et sommets extraordinaires pertinents pour la MINUATS. • Diriger et gérer une équipe  ; planifier et répartir les tâches ; former, guider et évaluer les fonctionnaires ; concourir au recrutement, à la sélection et à la formation de nouveaux fonctionnaires ainsi qu’à l’élaboration de programmes de formation. • Superviser des activités complexes de coordination et d’appui au Soudan. • Gérer, coordonner, organiser et superviser des activités de recherche sur diverses questions politiques se rapportant au Soudan. • Représenter la Division à des tables rondes, séminaires et conférences si nécessaire. Coordonner les activités de l’Équipe spéciale interinstitutions sur le Soudan et des plateformes de coordination connexes. • Répondre ou établir des réponses à des observations, déclarations et demandes de renseignements et gérer les opérations à plusieurs composantes, telles que les opérations civiles et humanitaires. • Établir le programme de travail, le budget et le plan à moyen terme du groupe et participer à l’approbation du programme de travail général et des questions administratives concernant le groupe ; coordonner et superviser le travail des collaborateurs et du groupe. • Nouer et entretenir des relations avec des fonctionnaires nationaux de haut rang et leur donner des conseils sur les questions et les politiques d’intérêt mutuel. • S’acquitter de toutes autres tâches connexes qui pourraient lui être confiées.

Compétences

• Professionnalisme : – Connaissance des travaux des organes intergouvernementaux, des activités de l’Organisation et de ses organes concernés par les domaines politique, économique, social et autres questions connexes. Aptitude à évaluer les situations politiques internationales dans la zone d’affectation. Aptitude à gérer et à coordonner de multiples participants à plusieurs niveaux dans le cadre d’opérations sur le terrain et dans le système des Nations Unies. Tirer fierté de son travail et de ses réalisations ; faire preuve de compétence professionnelle et de maîtrise du sujet ; apporter à l’exécution de ses tâches la conscience et le souci d’efficacité voulus pour être en mesure d’honorer les engagements contractés, de tenir les délais impartis et d’obtenir les résultats escomptés ; agir pour des motifs professionnels plutôt que personnels ; persévérer face aux obstacles et aux difficultés ; garder son calme dans les situations de crise.
• Aptitude à la communication : S’exprimer clairement et efficacement, tant oralement que par écrit ; écouter les autres, bien les comprendre et donner suite comme il convient ; poser les questions voulues afin d’obtenir des éclaircissements et faciliter le dialogue ; adapter le langage, le ton, le style et la présentation au public auquel on s’adresse ; partager l’information avec tous ceux qu’elle intéresse et tenir chacun au courant.
•Aptitude à planifier et à organiser : Définir clairement des buts compatibles avec les stratégies convenues ; hiérarchiser les activités et tâches prioritaires ; modifier les priorités en fonction des besoins ; prévoir suffisamment de temps et de ressources pour mener sa tâche à bien ; tenir compte des risques et des imprévus dans la planification ; suivre l’exécution des plans et les modifier s’il y a lieu ; tirer le meilleur parti du temps dont on dispose.
• Qualités de chef : Servir de modèle à son entourage : armer chacun des membres de son équipe des atouts nécessaires pour atteindre les objectifs visés ; s’employer avec dynamisme à mettre au point les stratégies opérationnelles requises ; établir et entretenir des relations très diverses afin de comprendre les besoins et de s’assurer des appuis ; prévoir les conflits et s’efforcer de les résoudre à l’amiable ; s’investir dans le changement et le progrès ; ne pas se cantonner dans le statu quo ; avoir le courage de prendre des positions impopulaires. Prendre l’initiative et la responsabilité de tenir compte des questions de genre et d’assurer l’égale participation des femmes et des hommes dans toutes les activités ; faire la preuve d’une bonne connaissance des stratégies visant à équilibrer les effectifs masculins et féminins et manifester la volonté d’atteindre cet objectif.
• Responsabilisation des subordonnés : Déléguer, exposer clairement ce que l’on attend de ses collaborateurs et leur donner toute la latitude voulue ; encourager chacun à se fixer des objectifs ambitieux ; exiger de chacun qu’il réponde des résultats obtenus dans son domaine de responsabilité ; apprécier à leur juste valeur l’apport et la compétence de chacun ; témoigner de son appréciation et récompenser les résultats et l’effort ; faire participer chacun à la prise des décisions qui le concernent. Encourager la créativité et l’esprit d’initiative ; appuyer activement les aspirations professionnelles de ses collaborateurs ; faire preuve de justice dans la notation.

Formation

Diplôme universitaire du niveau du Master dans le domaine des sciences politiques, des relations internationales, de l’économie internationale, du droit ou de l’administration publique, ou dans un domaine apparenté. À défaut, diplôme universitaire du premier cycle assorti de deux années supplémentaires d’expérience pertinente.

Expérience professionnelle

Au moins dix années d’expérience professionnelle, à des niveaux de responsabilité de plus en plus élevés, dans les sciences politiques, les relations internationales, le droit, le désarmement, la sécurité, la gestion du développement, le règlement des conflits ou dans tout autre domaine connexe.
Une expérience professionnelle des questions de paix, de sécurité et de politique au Soudan ou dans la Corne de l’Afrique est souhaitable.
Une expérience professionnelle dans une opération sur le terrain du régime commun des Nations Unies (y compris missions de maintien de la paix, missions politiques, commissions régionales, institutions, fonds et programmes des Nations Unies) ou d’une organisation internationale similaire est souhaitable.
Une expérience dans l’appui à des missions politiques, à des missions de maintien de la paix ou au bureau d’un(e) envoyé(e) spécial(e) du Secrétaire général est souhaitable.

Connaissances linguistiques

L’anglais et le français sont les langues de travail du Secrétariat de l’ONU. Pour le poste à pourvoir, la maîtrise de l’anglais est exigée. La connaissance de l’arabe est souhaitable.

Méthode d’évaluation

Les candidat(e)s qualifié(e)s pourront être invité(e)s à participer à une évaluation puis, éventuellement, à un entretien axé sur les compétences. ces.

Pour Plus d’informations et postulez, cliquez ici

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *