Titre complet du poste : Économiste principal de la santé (RDGS)

Lieu : Pretoria, Afrique du Sud

Classement du poste : LP4

Numéro de poste : 50063250

Date de publication : 30-mai-2022

Date de clôture : 29 juin 2022

LA BANQUE:

Créée en 1964, la Banque africaine de développement est la première institution panafricaine de développement, promouvant la croissance économique et le progrès social sur tout le continent. Il y a 81 États membres, dont 54 en Afrique (pays membres régionaux). Le programme de développement de la Banque consiste à fournir un soutien financier et technique à des projets transformateurs qui réduiront considérablement la pauvreté en Afrique grâce à une croissance économique inclusive et durable. Afin de cibler avec précision les objectifs de la Stratégie décennale (2013 – 2022) et d’assurer un plus grand impact sur le développement, cinq domaines majeurs, qui accéléreront tous notre livraison pour l’Afrique, ont été identifiés pour une mise à l’échelle, à savoir ; l’énergie, l’agro-industrie, l’industrialisation, l’intégration et l’amélioration de la qualité de vie des populations africaines.

LE COMPLEXE :

La vice-présidence pour l’agriculture, le développement humain et social est un complexe sectoriel axé sur les priorités des High 5 de la stratégie décennale de la Banque, à savoir « Nourrir l’Afrique » et « Améliorer la qualité de vie des populations africaines ». Les objectifs complexes sont (i) d’élaborer une politique et une stratégie ; (ii) fournir une expertise sectorielle approfondie aux Régions en rassemblant des pools de personnes expérimentées qui peuvent être consultées pour fournir une expertise sectorielle sur des transactions complexes ; et (iii) développer de nouveaux instruments de financement. Le vice-président agira en tant que porte-parole pour représenter la Banque auprès des parties prenantes externes sur les aspects de « nourrir l’Afrique » et d’améliorer la qualité de vie des populations.

LE SERVICE/DIVISION RECRUTANT :

Le Département du capital humain, de la jeunesse et du développement des compétences, au sein du Complexe de l’agriculture, du développement humain et social, est le fer de lance de la réalisation des High 5 sur « l’amélioration de la qualité de vie des populations en Afrique » et contribue aux autres High 5. Le Département comprend deux divisions (i) la Division de l’éducation, du capital humain et de l’emploi, qui se concentre sur l’intensification de l’appui de la Banque à l’enseignement supérieur et au développement des compétences ; et (ii) la Division de la santé publique, de la protection sociale et de la nutrition, qui se concentre sur le renforcement des systèmes de santé, la protection sociale et la nutrition pour le bien-être humain. Le Département dirige la mise en œuvre de la Stratégie pour l’emploi des jeunes en Afrique à l’échelle de la Banque.

La Division de la santé publique, de la protection sociale et de la nutrition dirige l’élaboration et la promotion des politiques et des stratégies de la Banque afin que les opérations (tant les opérations souveraines que les opérations non souveraines) qui sont identifiées, élaborées et exécutées par la Banque mettent effectivement en œuvre les objectifs pertinents de la Banque. politiques et stratégies sectorielles. La Division a récemment dirigé la préparation d’une  stratégie pour des infrastructures sanitaires de qualité en Afrique. La Division fournit des services d’orientation/de conseil techniques et une expertise aux centres régionaux en générant des connaissances pertinentes et en rassemblant un groupe de personnes expérimentées qui peuvent être consultées pour fournir des conseils techniques sur des transactions complexes. La Division favorise également des partenariats stratégiques avec des partenaires régionaux et mondiaux pour mobiliser des ressources dans les secteurs du développement du capital humain. Il contribue également directement au travail des diverses initiatives et fonds fiduciaires hébergés dans le cadre de l’AHHD ; et assure la cohérence de l’action de la Banque en matière de santé publique, de protection sociale et de nutrition dans toutes les régions.

LA POSITION

L’économiste principal de la santé rend compte au directeur de la Division de la santé publique, de la protection sociale et de la nutrition. Il / elle soutiendra le programme de santé de la Banque en Afrique australe comme suit :

  1. Soutenir les pays d’Afrique australe dans le renforcement de leurs systèmes de santé.
  2. Appliquer les théories et les techniques de l’économie de la santé dans l’éventail pertinent des tâches qui lui sont confiées. Cela comprendra, entre autres, l’analyse des tendances et des modalités de renforcement et de financement des systèmes de santé, l’analyse de l’optimisation des ressources, l’examen des politiques et stratégies sanitaires et sociales nationales à la lumière de l’expérience internationale et l’utilisation d’approches économiques dans la conception des programmes de la Banque. projets et stratégies. 
  3. Mettre en œuvre le plan d’action de la Division de la santé publique, de la protection sociale et de la nutrition.
  4. Renforcer les institutions pertinentes par le biais de services consultatifs et de programmes de renforcement des capacités et d’autres formes de soutien. 
  5. Contribuer ou, le cas échéant, diriger, la préparation et l’évaluation des opérations de prêt pour les secteurs public et privé.
  6. Contribuer à l’identification, à la préparation et à l’évaluation des projets pour le financement du Groupe de la Banque dans le secteur public, le secteur privé et les partenariats public-privé.
  7. Évaluer les candidatures et les demandes des PMR et d’autres clients éligibles et faire des recommandations appropriées à la direction sur la pertinence d’un soutien potentiel de la Banque.
  8. Initier et conduire des travaux de connaissance, des études techniques et sectorielles sur l’agenda santé de la Banque, notamment en ce qui concerne l’accès au dernier kilomètre.
  9. Toutes les responsabilités ci-dessus impliquent des relations de travail étroites avec les directeurs de pays de la Banque dans les pays d’Afrique australe et au sein des partenariats pertinents dont la Banque est membre, ainsi qu’avec les institutions donatrices individuelles, le cas échéant.
  10. Améliorer la qualité, la rapidité et l’intégrité de la mise en œuvre du projet en développant et en mettant en œuvre des contrôles qui minimisent les dérapages.
  11. Fournir une expertise au Département et aux autres départements concernés de la Banque.
  12. Fournir des conseils stratégiques documentés à la direction.
  13. Contribuer à l’élaboration des politiques et des stratégies.

TÂCHES ET RESPONSABILITÉS PRINCIPALES :

  1. Formuler et proposer les stratégies d’assistance pays de la Banque pour le secteur social en :
  • Réaliser des analyses des situations sociales dans les pays d’Afrique australe, et en particulier du système de santé, et analyser les systèmes et les contraintes de financement, collecter et analyser des données sur les tendances démographiques, les ressources humaines, matérielles et d’infrastructure, ainsi que les indicateurs de financement et d’équité.
  • Chargé de recommander des études/projets/programmes du secteur social à inclure dans le programme de prêt de la Banque pour les pays d’Afrique australe, en particulier dans les domaines des infrastructures de santé, de la santé en ligne, de l’assurance maladie, du secteur privé, de l’industrie pharmaceutique et biomédicale.
  • Superviser les études économiques et sectorielles (ESW) pour éclairer le dialogue et les politiques nationales afin d’assurer un financement et une protection sociale durables, assurer une surveillance efficace du secteur de la santé, établir des normes pour les PPP et garantir que les investissements dans les infrastructures se traduisent par des améliorations durables de la qualité des services de santé.
  • Chargé de préparer les termes de référence et de superviser les études dans le secteur social, et en particulier le secteur de la santé et d’aider les emprunteurs à recruter des consultants, ainsi que d’examiner et d’approuver les rapports.
  • Initier et maintenir un dialogue politique de haut niveau avec les emprunteurs et les autres agences impliquées dans le secteur social mais plus particulièrement dans le secteur de la santé.
  • Guider la direction du gouvernement / de la Banque sur les stratégies et politiques proposées pour le secteur de la santé et les futurs plans opérationnels. En particulier, examiner les questions techniques et proposer des recommandations pertinentes aux politiques socio-économiques et à leur relation avec d’autres secteurs au sein de la Banque.
  1. Initier et mener des missions pour :
  • Identifier, préparer, évaluer et lancer des projets/programmes de santé pour le financement de la Banque et contribuer aux mêmes processus pour les projets/programmes du secteur social.
  • Effectuer des analyses financières et économiques sous-tendant les projets de santé et fournir des recommandations concernant les montants et les conditions des prêts et subventions de la Banque.
  1. Effectuer des missions de supervision technique, de revue à mi-parcours et d’achèvement de projets/programmes sociaux en cours, plus particulièrement dans le secteur de la santé en :
  • Chargé du suivi des réalisations des programmes financés par la Banque ;
  • Effectuer une analyse de la performance économique et financière des projets de la Banque, y compris l’analyse coût-efficacité, coût-bénéfice, l’analyse de l’incidence des bénéfices et, le cas échéant, l’analyse d’impact ;
  • Préparer et suivre les rapports de performance du portefeuille pour le secteur social et en particulier, dans le secteur de la santé.
  1. Identifier et coordonner les besoins de cofinancement de projets/programmes sociaux et initier des propositions de financement pour les secteurs public et privé en : 
  • Contribuer à l’identification, à la préparation et à l’évaluation des projets dans le secteur public, le secteur privé et les partenariats public-privé ;
  • Opérationnaliser une approche intégrée du développement durable, prenant en compte les questions transversales à savoir la pauvreté, l’environnement, la population, le genre et le développement institutionnel ;
  • En charge de l’examen des programmes d’aide au secteur social des autres agences donatrices et de la détermination des déficits de financement ;
  • Représenter la Banque/le Département aux réunions nationales et internationales pertinentes ;
  1. Effectuer d’autres tâches techniques et administratives requises par la direction en :
  • Participer à des groupes de travail, des comités et des réunions et aider d’autres membres du personnel affectés à des fonctions identiques ou connexes ;
  • Examiner les rapports préparés par les consultants sur les questions du secteur social et faire des recommandations au chef de division.

COMPÉTENCES (compétences, expérience et connaissances):

Y compris les compétences, les connaissances et l’expérience souhaitables :

  • Détenir au moins une maîtrise en économie, en économie du développement, en économie de la santé, en administration des affaires et/ou en économie de la prestation de services
  • Au moins six (6) ans d’expérience pertinente dans l’élaboration de politiques et de stratégies et dans la conduite d’analyses économiques et financières de programmes et de projets de santé, en particulier en Afrique. Solides compétences analytiques et quantitatives démontrées par la production et/ou la contribution à des rapports/publications analytiques.
  • Expérience dans l’analyse des politiques et stratégies de santé dans les pays en développement, en particulier en Afrique.
  • Capacité avérée à présenter des idées et à préparer des documents techniques.
  • Persévérance dans la poursuite des objectifs face aux obstacles.
  • Capacité à proposer et mettre en œuvre des solutions aux problèmes.
  • Capacité à guider les collègues et à suivre les activités
  • Joueur d’équipe avec des compétences interculturelles et interpersonnelles.
  • Capacité à établir des partenariats et à fournir des services qui répondent à la fois aux besoins immédiats et aux intérêts à long terme des clients à l’intérieur et à l’extérieur de la Banque.

Pour plus d’informations et postuler, cliquez ici

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.