ONU
Intitulé publication:ADMINISTRATEUR(TRICE) DE PROGRAMMES HORS CLASSE (établissements humains), P5
Intitulé code d’emploi:Administrateur chargé des établissements humains, hor classe
Département / Bureau:Programme des Nations Unies pour les établissements humains
Lieu d’affectation:NAIROBI
Période de candidature:19 février 2021 – 20 mars 2021
No de l’appel á candidature:21-Human Settlements-UN-HABITAT-149098-R-Nairobi (E)
Staffing ExerciseN/A

Cadre organisationnel

Le Programme des Nations Unies pour les établissements humains (ONU-Habitat) est l’organisme des Nations Unies chargé des établissements humains et mandaté par l’Assemblée générale pour promouvoir des villes socialement et écologiquement durables en vue de garantir un logement convenable pour tous. Ce poste est à pourvoir à la Section des politiques, de la législation et de la gouvernance du Service des pratiques urbaines, qui relève de la Division des solutions globales du siège d’ONU-Habitat à Nairobi.

La Division des solutions globales est chargée de fournir une orientation programmatique à ONU-Habitat et est responsable de la mise en œuvre programmatique du Plan stratégique. Elle dirige la production d’outils et de méthodologies et l’intégration des différentes compétences techniques en vue de la bonne mise en œuvre du Plan stratégique et du mandat d’ONU-Habitat. Elle fournit une formation de fond aux fonctionnaires et facilite le renforcement des capacités des États membres et des partenaires.

Le Service des pratiques urbaines est le centre de développement des compétences et de production des outils et de la méthodologie d’ONU-Habitat, chargé d’élaborer des orientations normatives et des outils de pointe par le biais de communautés de pratique urbaine. Il fournit des approches, des méthodologies et des conseils techniques et stratégiques aux bureaux multipays et aux bureaux de pays, aux gouvernements et aux partenaires et les intègre dans l’ensemble du portefeuille de programmes. Il veille également à ce que le domaine transversal de la sécurité et les questions d’inclusion sociale relatives aux droits humains, au genre, aux enfants, aux jeunes et aux personnes âgées, ainsi qu’au handicap soient développés et intégrés à l’échelle d’ONU-Habitat.

La Section des politiques, de la législation et de la gouvernance est chargée de coordonner les travaux de fond, normatifs et opérationnels d’ONU-Habitat concernant les différentes dimensions des politiques, de la législation et de la gouvernance. Elle a pour objectif de concevoir, d’étayer, de mettre à l’essai et de diffuser des normes, des outils, des méthodologies, des cadres réglementaires et des procédures et pratiques opérationnelles aux niveaux mondial, régional, national et infranational ; de proposer des solutions sur mesure en matière de politiques, de législation et de gouvernance pour les villes, les régions et les zones métropolitaines ; de générer et de gérer des connaissances et des données de pointe dans ces domaines.

Le poste relève du (de la) chef de la Section des politiques, de la législation et de la gouvernance. Dans les limites des pouvoirs qui lui sont délégués, le (la) titulaire s’acquitte des fonctions ci-après :

Responsabilités

Diriger l’élaboration, l’application et l’évaluation des programmes et projets qui lui sont confiés ; encadrer ses subordonné(e)s dans ces activités ; conduire l’examen des documents et rapports pertinents ; déterminer les priorités et les problèmes et questions à régler et proposer des solutions ; entretenir des rapports avec les parties concernées ; déterminer les mesures de suivi à prendre et assurer leur mise en œuvre.
Veiller à l’application des directives en matière d’intégration de la problématique femmes-hommes en évaluant les conséquences pour les femmes et pour les hommes de toute mesure envisagée (législation, politiques, programmes) dans tous les domaines et à tous les niveaux.
Diriger la recherche et l’évaluation des programmes et présenter les informations recueillies auprès de sources diverses.
Coordonner l’élaboration des politiques ; contrôler l’évaluation des problèmes et tendances et procéder à des évaluations, des études ou des activités de recherche.
Mener des enquêtes ; encadrer la conception d’instruments de collecte de données ; examiner, analyser et interpréter les réponses, recenser les problèmes et questions et dégager des conclusions.
Superviser l’établissement de documents divers (documents de base, analyses, chapitres de rapports et d’études, contributions à des publications, etc.).
Superviser le service fonctionnel de réunions consultatives et autres, conférences, et proposer des questions à inscrire à l’ordre du jour, chercher des participant(e)s, élaborer des documents et préparer des exposés, etc.
Gérer des activités d’information ; concevoir et mener des ateliers de formation, des séminaires, etc. ; faire des exposés sur certains sujets et activités.
Diriger des missions, encadrer les consultant(e)s externes, les fonctionnaires du pays et autres parties prenantes et rédiger des rapports de mission, etc.
Coordonner les activités liées au financement des projets (élaboration de notes de cadrage et de propositions de projet), au budget et au financement (élaboration et présentation de programmes et projets, établissement de rapports d’activité et d’états financiers, etc.) et faire établir les documents et rapports connexes (annonces de contributions, programme de travail, budget-programme, etc.).
Faire office de véritable porte-parole et tisser des liens de collaboration et de partenariat avec les principaux responsables à tous les niveaux, à l’intérieur comme à l’extérieur de l’organisation.
Veiller à l’utilisation, à la supervision et à la valorisation efficaces du personnel ; guider, évaluer et encadrer le personnel.
S’acquitter de toutes autres tâches connexes qui pourraient lui être confiées.

Compétences

Professionnalisme : discerner les principaux problèmes, créneaux et risques stratégiques en matière d’urbanisation et d’établissements humains ; définir et faire prévaloir une orientation générale qui emporte l’adhésion de ses collègues ; faire bien comprendre les liens existant entre la stratégie de l’Organisation et les objectifs plus limités du service ; donner une impulsion technique novatrice dans l’exécution ou la supervision des activités de planification, de développement et de gestion des opérations ; savoir négocier et faire preuve de sûreté de jugement ; tirer fierté de son travail et de ses réalisations ; faire preuve de compétence professionnelle et de maîtrise du sujet ; apporter à l’exécution de ses tâches la conscience et le souci d’efficacité voulus pour être en mesure d’honorer les engagements contractés, de tenir les délais impartis et d’obtenir les résultats escomptés ; agir pour des motifs professionnels plutôt que personnels ; persévérer face aux obstacles et aux difficultés ; garder son calme dans les situations de crise.

Aptitude à planifier et à organiser : définir clairement des buts compatibles avec les stratégies convenues ; hiérarchiser les activités et tâches prioritaires ; modifier les priorités en fonction des besoins ; prévoir suffisamment de temps et de ressources pour mener sa tâche à bien ; tenir compte des risques et des imprévus dans la planification ; suivre l’exécution des plans et les modifier s’il y a lieu ; tirer le meilleur parti du temps dont on dispose.
Sens des responsabilités : assumer toutes ses responsabilités et honorer ses engagements ; livrer les produits dont on a la responsabilité dans les délais et au coût prévus, en se tenant aux normes de qualité ; se conformer aux règles et procédures de l’Organisation ; soutenir ses subordonné(e)s, les encadrer et assumer la responsabilité des tâches qui leur sont déléguées ; prendre personnellement la responsabilité de ses propres erreurs et, le cas échéant, de celles de son service.

Qualités de chef : servir de modèle à son entourage ; armer chacun des membres de son équipe des atouts nécessaires pour atteindre les objectifs visés ; s’employer avec dynamisme à mettre au point les stratégies opérationnelles requises ; établir et entretenir des relations très diverses afin de comprendre les besoins et de s’assurer des appuis ; prévoir les conflits et s’efforcer de les résoudre à l’amiable ; s’investir dans le changement et le progrès ; ne pas se cantonner dans le statu quo ; avoir le courage de prendre des positions impopulaires ; prendre l’initiative et la responsabilité de transversaliser la problématique femmes-hommes et d’assurer l’égale participation des femmes et des hommes dans toutes les activités ; faire la preuve d’une bonne connaissance des stratégies visant à équilibrer les effectifs féminins et masculins et manifester la volonté d’atteindre cet objectif.

Sûreté de jugement/aptitude à décider : discerner les éléments clefs dans les situations complexes et aller rapidement au cœur du problème ; recueillir toute l’information nécessaire avant de prendre une décision ; s’interroger sur l’incidence à la fois bénéfique et préjudiciable que les décisions peuvent avoir avant de se déterminer ; ne prendre de décisions qu’après en avoir mesuré les conséquences pour autrui et pour l’Organisation ; ne proposer de lignes d’action ou formuler de recommandations qu’en toute connaissance de cause ; vérifier les hypothèses en les confrontant aux faits ; s’assurer que les dispositions qu’il est envisagé de prendre répondent aux besoins explicitement ou implicitement exprimés ; savoir prendre des décisions douloureuses quand les circonstances l’exigent.

Formation

Diplôme universitaire du niveau du master en économie, administration publique ou commerciale, politiques, droit, aménagement urbain ou régional, urbanisme, génie civil, développement urbain durable ou dans toute autre discipline apparentée. À défaut, diplôme universitaire du premier cycle assorti d’une expérience professionnelle pertinente.

Expérience professionnelle

Au moins dix années d’expérience professionnelle, à des niveaux de responsabilité de plus en plus élevés, dans les politiques urbaines, l’aménagement urbain ou territorial, l’architecture et les infrastructures urbaines, le logement, la gestion des terres, le transport urbain, le développement urbain durable ou dans tout autre domaine connexe.
Une expérience d’au moins cinq ans au sein d’un ministère national chargé des établissements humains et des questions urbaines est souhaitable.

Connaissances linguistiques

L’anglais et le français sont les langues de travail du Secrétariat de l’ONU. Pour le poste à pourvoir, la maîtrise de l’anglais est exigée. La connaissance d’une deuxième langue officielle de l’ONU est un atout.

NOTE : la « maîtrise » correspond à une note « très bien » dans les quatre domaines évalués (lire, écrire, parler et comprendre) et la « connaissance » à une note « bien » dans deux des quatre domaines évalués.

Méthode d’évaluation

L’évaluation des candidats qualifiés pourrait inclure un exercice d’évaluation, pouvant être suivi d’un entretien d’appréciation des compétences.

Pour plus d’informations et postulez, cliquez ici

Une pensée sur “Recrutement Administrateur chargé des établissements humains, hors classe (ONU)”

  1. le cadre du développement urbain retient mon intention,car en Afrique je pense que là doit être notre 1er pas pour le développement.En ce sens plusieurs pays l’ont déjà initié comme le Burkina,le Niger..J’ai eu à participer,comme formateur.Ainsi je pense que c’est comme donné un moyen d’équilibre pour les classes sociales, côté éducation ou activité

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.